Par Carine Bécard.

Marine Le Pen et sa "politique d'ouverture". Les candidats du Front National aux élections législatives viennent d'horizons plutôt divers...

C'est le fameux "Rassemblement Bleu Marine", prôné par la patronne du parti d'extrême-Droite... Y parvient-elle vraiment ? Le département de l'Essonne par exemple, compte 10 circonscriptions. Eh bien, sur les 10 candidats Front National, 6 sont d'anciens UMP ou socialistes, des ex-UDF ou des souverainistes... D'où viennent ces gens exactement? La réponse d'Audrey Guibert, responsable de la Fédération FN de l'Essonne...

Son Audrey Guibert.

C'est le cas de Jean-Pierre Bray, investi par le Front National dans la 1ère circonscription de l'Essonne... Jean-Pierre Bray a milité à l'UMP... Il est aujourd'hui au FN, et il est persuadé d'être bientôt rejoint par d'autres militants du parti de Jean-François Copé...

Son Jean-Pierre Bray.

Marine Le Pen parvient donc à attirer les "militants" d'autres partis... Mais celle qui est annoncée perdante - dans le dernier sondage Ifop - face à Mélenchon dans son fief d'Hénin-Beaumont, a toujours du mal à rallier des "cadres" de l'UMP ou du PS...

A propos des élections législatives... Combien coûte la campagne d'un député?

C'est variable ! Une circonscription avec peu d'habitants : votre élu peut dépenser jusqu'à 40 000 euros... Sinon, c'est jusqu'à 70 000 euros... Pour moitié, remboursée par l'Etat, si le candidat obtient au moins 5% des inscrits...

Ensuite, à l'UMP : 8 000 euros ont été versés à chaque candidat investi et le parti les pousse à collecter des dons...

Rien de tout cela au PS : pas de dons, pas d'enveloppe... Enfin, chaque futur député devra emprunter entre 10 et 20 000 euros...

Pour finir, le "blues" des proches de Martine Aubry... Son refus d'entrer au gouvernement passe mal auprès des siens... Les aubrystes n'ont visiblement pas apprécié de ne pas avoir été avertis, préalablement.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.