Le fait du jour, quand le drame du Chambon-sur-Lignon s’invite dans la campagne présidentielle…

Nicolas Sarkozy, de l’aveu de son entourage, est volontairement resté en retrait sur cette affaire. Même si c’est lui qui a arbitré les mesures prises en matière de prévention de la récidive, et a prié François Fillon de réunir les ministres concernés. Pas question de réitérer ses déclarations musclées dans l’affaire du meurtre de la jeune Laëtitia au début de l’année, quand le chef de l’Etat promettait des sanctions contre les juges.

« Nous ne voulons pas mettre de l’huile sur le feu, il y a des mineurs en jeu », reconnait Franck Louvrier, le directeur de la communication du président. Nicolas Sarkozy qui déjeunait hier avec des magistrats à l’Elysée, ne peut d’ailleurs plus s’en prendre au système, lui qui est aux manettes depuis quatre ans.

« Les socialistes réclament des centres éducatifs fermés alors qu’ils étaient contre ! Le débat sur la récidive est constant, il faut s’adapter au fur et à mesure », conclut Franck Louvrier. Nicolas Sarkozy évite désormais de s’exposer seul en première ligne, lui qui regagne peu à peu des points dans les sondages.

Alors qu’Éva Joly va s’exprimer ce soir sur France 2, Nicolas Hulot est également de retour.

Par le biais d’un documentaire intitulé « L’aventure Hulot », signé Sébastien Lafargue, diffusé hier soir sur Public Sénat. L’ex-candidat écologiste, trois mois après sa défaite face à Éva Joly, revient sur son expérience douloureuse dans le monde politique.

Extraits.

Hulot dépité, Public Sénat rediffusera ce docu samedi prochain.

Quand la Droite populaire veut concurrencer le Front National.

Thierry Mariani a envoyé à ses troupes le tract choc qui sera diffusé jeudi matin au salon des maires à Paris: « en 2014, souhaitez-vous que 4 millions d’étrangers choisissent les 36000 maires de France ? Non au droit de vote des étrangers ». Le ministre des transports, chef de file de la Droite Populaire, fait aujourd’hui du Marine Le Pen dans le texte.

Mots-clés:
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.