Il aura été cher payé, l’accord passé avec Europe Ecologie les Verts. Dix jours de polémique sur Flamanville et sur le Mox, une Eva Joly rebelle qui traite les socialistes de marionnettes d’Areva, et le tandem vert Duflot-Placé qui fait main basse avec brio sur soixante circonscriptions, quel que soit le score final de leur candidate. « Mais il y a ce que vous n’avez pas vu », souligne un responsable socialiste excédé : dans son département du Finistère, les écologistes ont récupéré une circonscription pour eux tout seuls, mais ils présenteront des candidats partout ailleurs, dans les sept autres. Il en va de même dans toute la France. Un jackpot pour les Verts qui vont ainsi augmenter la part versée par l’Etat pendant cinq ans sur le nombre de voix obtenues au premier tour de la présidentielle. Un beau trésor de guerre au final.

Soulagée, Ségolène Royal, investie à la Rochelle par le PS.

… Même si le premier fédéral local Olivier Falorni dénonce un diktat… Le parti soutient la présidente de Poitou-Charentes pour qui :

« C’est une bonne chose »… Ségolène Royal hier au micro de Cyril Graziani.

Nicolas Sarkozy n’a pas toujours été défavorable au vote immigré :

« Il ne serait pas anormal qu’un étranger qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter aux élections municipales », déclarait le ministre de l’intérieur le 24 octobre 2005 dans une interview au Monde. Désavoué aussitôt par sa majorité, menée par le premier ministre Dominique de Villepin. Nicolas Sarkozy donnait alors le change en organisant dès le lendemain soir son opération « racailles » sur la dalle d’Argenteuil. La suite est connue.

Des ennuis cathodiques pour Hervé Morin :

Le patron du Nouveau Centre, qui va déclarer sa candidature à la présidentielle en Normandie ce dimanche, a sollicité le 20h de France 2. Ironie du sort, la place ce soir-là est déjà prise par un certain Jean-Louis Borloo ! Faute de mieux, Morin ira au 19h45 d’M6, pour cibler les jeunes et les femmes, dixit son entourage.

Signe des temps Yves Jego s’exprime ce matin à la convention outremer de l’UMP. Le député de Seine et Marne est le premier des radicaux de Borloo à retourner chez Nicolas Sarkozy. L’Alliance centriste à laquelle émargeait Hervé Morin est déjà morte.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.