Retour sur cette année 2011 riches en lapsus et autres perles « croquignolesques ».

Et pour bien comprendre, voilà la définition d'un lapsus : « Un lapsus, selon le psychanalyste Jean Pierre Winter, c'est avant tout un révélateur pour son auteur car il fait émerger ce qui est refoulé en lui ».

Souvenez-vous en...

A tout seigneur tout honneur, on débute ce festival avec le Président de la République.

Souvenez vous c'était, le 19 janvier 2011, à l'occasion des vœux du chef de l'Etat au monde rural en Alsace à Truchtersheim.

Son Nicolas Sarkozy

C'est ce qui s'appelle retomber sur ses pattes.

Droite, gauche, pas de jaloux...

La preuve avec Martine Aubry, la première secrétaire du PS.

Son Martine Aubry

En 2011, on a aussi eu droit aux lapsus limite graveleux. Le plus célèbre signé Rachida Dati.

Son Rachida Dati

Voilà qui a bien du faire rire son ennemi juré François Fillon. Le Premier ministre qui lui n'est pas en reste.

Son François Fillon

__

Vous vous souvenez de la définition du mot lapsus, révélateur pour son auteur car il fait émerger ce qui est refoulé en lui.

__

Alors il y a aussi eu les lapsus, tendances grosses bourdes.

Là le champions toutes catégories se prénomment Fréderic Lefebvre, secrétaire d'Etat au Commerce.

Son Frédéric Lefebvre

Dans la famille « littérature musique », je demande Nadine Morano, ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle, en 2011, Morano a rimé avec Renault.

Son Nadine Morano

Appellez la Nadine Morenaud.

Au programme demain : 2011 année de tous les chamboulements.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.