Par Carine Bécard.

Qui sera le premier à candidater officiellement à la présidence de l'UMP?

François Fillon est sacrément poussé, par une partie de son entourage, qui aimerait le voir se lancer avant la fin de la semaine ! Au pire, au début du mois de juillet... Les proches de Jean-François Copé, eux, refusent d'entrer dans la bataille, avant ou pendant la période estivale. Fin août sera grandement suffisant. Et cela laisse un peu de temps à l'actuel secrétaire général de l'UMP pour s'organiser, et ne plus être à la fois le patron du parti et l'organisateur de cette élection. Les autres prétendants ne sont pas encore certains d'être candidats ! Même Laurent Wauquiez - qui a vraiment envie d'y aller -, a préféré s'accorder une dernière semaine de réflexion.

Patrick Devedjian pourrait voir son élection de député invalidée par le Conseil Constitutionnel.

Oui, parce que son suppléant l'était déjà lors des élections sénatoriales de septembre dernier. Or, la loi interdit d'être à la fois, le remplaçant d'un sénateur et d'un député. Dans un tel cas, le Conseil Constitutionnel peut être saisi dans les 10 jours, suivant le scrutin, autrement dit, jusqu'à aujourd'hui.

Georges Siffredi, le suppléant de Devedjian jure avoir démissionné de sa suppléance au Sénat, avant la campagne législative... Mais peut-on démissionner de son rôle de suppléant? Bernard Maligner, expert en droit électoral :

Son Bernard Maligner.

Le Front National n'a plus de journal interne, depuis près de 4 ans. "Français d'abord" - c'était son nom - a disparu au printemps 2008, après les défaites à la présidentielle et aux législatives de 2007. Le FN était à sec… Aujourd'hui, le secrétaire général du Front envisage sérieusement, de recréer une équipe pour s'en occuper et de le faire ré-imprimer... Son titre, toutefois, pourrait changer. Ce sera, à la présidente Marine Le Pen, d'en décider.

Enfin, les écologistes n'ont pas décroché à l'Assemblée, la présidence de la Commission du développement durable...

C'est vrai ! Et ce n'est pas la seule déconvenue qu’Europe Ecologie-Les Verts a subi, hier, dans l'hémicycle... Les écolos ont aussi remarqué que la plupart des dissidents de Gauche - exclus du PS - pour ne pas avoir respecté l'accord électoral passé avec les Verts sont déjà réintégrés dans les rangs socialistes, comme le Nordiste, Dominique Baert ou la Bretonne Annie Le Houérou. Et le PS avoue : il suffit de le demander à être réintégré et c'est accepté !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.