Même si les sondages le donnent toujours perdant, Nicolas Sarkozy veut encore y croire.

Et pourtant, toutes les enquêtes, le donnent nettement battu, au final, par François Hollande. « Peu importe, la dynamique est de notre côté, le deuxième tour sera une autre élection », voulait se rassurer hier soir l’entourage présidentiel. Nicolas Sarkozy poursuit son offensive sur la sécurité, préoccupation en fait reléguée loin derrière le chômage, l'école et le pouvoir d'achat. Et utilise au maximum son double statut pour contourner l’obstacle de l’égalité stricte des temps de parole sur les antennes.

Ainsi, c’est le président – non décompté - qui reçoit ce matin à l’Elysée, les policiers du RAID et les magistrats qui ont participé à la traque de Mohamed Merah, l’auteur des tueries de Montauban et Toulouse. Puis, c’est le candidat qui s’envolera en début d’après-midi vers Nantes, avec un casting le plus large possible à ses côtés : Rachida Dati, pour le plus grand bonheur de François Fillon, Jean-Louis Borloo pour la caution centriste, alors que le discours se veut sécuritaire, et surtout Bernadette Chirac, le missile corrézien anti-Hollande, qui a décidé de prendre l’air pour aller faire campagne.

Où en est le projet de livre du président-candidat ?

Bizarrement dans les cartons. Il est remplacé par un document de seize pages, qui sera publié en début de semaine prochaine.

A titre de comparaison, le programme similaire du candidat Sarkozy version 2007 était sorti le 29 mars. Quant au livre, censé être en cours de rédaction, il reste à l’état de projet.

Nicolas Sarkozy qui n’a toujours pas rencontré François Chérèque…

Ce qui agace le secrétaire général de la CFDT qui fait la tournée des candidats. François Chérèque n’a aucune nouvelle du président-candidat. Humeur hier, au micro de Cyril Graziani :

Son François Chérèque.

Des soucis financiers pour Eva Joly… révélés par notre confrère Le Parisien-Aujourd’hui en France .

La banque refuse d’accorder à la candidate Verte un prêt de 600 mille euros pour boucler son budget. Des banquiers sans doute inquiets devant les scores de d’Eva Joly, créditée de 2%, il en faut 5 pour être remboursée.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.