Chantal Jouanno a démissionné du gouvernement, pourquoi maintenant ?

Parce qu’elle en avait marre. Vous vous rappelez la consigne il y a encore trois jours : les ministres candidats aux sénatoriales quitteront le gouvernement si Gérard Larcher a besoin de leurs voix pour être réélu président de la Haute Assemblée. Ce n’est plus nécessaire. La gauche dispose de la majorité absolue au Sénat. Mais Chantal Jouanno s’en va quand même. Elle en avait en fait déjà fait la demande il y a dix jours au téléphone à Nicolas Sarkozy : « je suis candidate au Sénat, c’est pour y siéger, je ne veux pas rester ministre, question de cohérence ». Sans aucune nouvelle du chef de l’Etat depuis, c’est François Fillon qui l’a convoquée hier pour lui dire : « c’est bon, tu peux sortir ». A l’écologie puis aux sports, Chantal Jouanno a fini par se lasser de l’agitation gouvernementale, elle qui ne voyait plus ses trois jeunes enfants. Et puis il y avait Paris et ses divisions à droite, la dissidence de Pierre Charon. Elle veut s’y investir, ce sera plus dur que sur les tatamis. Chantal Jouanno se met à l’abri au Sénat, consciente qu’il n’y aura que des coups à prendre au gouvernement dans les six mois qui viennent.

Et c’est un certain David Douillet qui va la remplacer aux sports:

La passation entre la karatéka et le judoka aura lieu ce matin à 10h. Le double champion olympique n’aura occupé que pendant trois mois le poste de secrétaire d’état des Français à l’étranger, sorte de VRP électoral planétaire.

A signaler que David Douillet sera remplacé aux Français à l’étranger. Le portefeuille est maintenu. La pratique de l’anglais, par définition, n’est pas obligatoire…

La socialiste Catherine Tasca, qui maintient sa candidature face à Jean-Pierre Bel à la présidence du Sénat, affirme qu’elle se pliera à la discipline du parti. Martine Aubry l’a pourtant déjà désavouée, en appelant à jouer collectif. Commentaire d’un sénateur : elle n’est pas vraiment candidate, Mme Tasca négocie juste le maintient de sa vice-présidence.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.