Vacances « made in France » pour les ministres cette semaine.

Le mot d'ordre : sobriété. D’abord parce que la France est touchée par la Crise, seulement cinq millions et demi de Français sont partis à Noël.

Et puis, il faut dire qu'en 2010 les destinations choisies, par certains, ont marqué. Pour Michelle Alliot-Marie c'était la Tunisie. Un pays à l'époque en proie à des soulèvements populaires contre ses dirigeants. La ministre des affaires étrangères d'alors avait, comment dire, eu du mal à se justifier.

Son Michelle Alliot-Marie

Noël 2010 et une destination hasardeuse pour le Premier Ministre. Vacances en Egypte pour François Fillon. Là encore, tollé quasi général.

Peu après, Nicolas Sarkozy avait intimé à ses ministres de privilégier la France.

Un an plus tard, le chef de l'Etat respecte-il la règle édictée ?

Vacances à Versailles pour le Chef de l'Etat dans sa résidence de la lanterne. Ses ministres, eux, ont du suivre l'exemple. Valérie Pécresse la porte parole du gouvernement…

Son Valérie Pécresse

Justement, Valérie Pécresse, où a-t-elle décidé de partir?

Son Valérie Pécresse

Ses collègues ont été plus transparents. François Fillon aurait fait des aller-retour Sarthe-Paris. Peut-être pour préparer son déménagement.

Nadine Morano a été repéré grâce à Twitter dans son fief de Toul, en Meurthe-et-Moselle. D'ailleurs la ministre a l'air de s'ennuyer ferme en vacances. Entre le 24 et le 26 décembre elle a twitté près de 200 messages. Notamment un le 24 où elle regrette l'absence de films à la télévision sur la « natalité », avant de rectifier et d'évoquer la « Nativité ».

Pour d’autres les vacances ont débuté hier.

Thierry Mariani très occupé, la semaine passée, avec les grèves dans les aéroports. Le ministre des transports poursuivi, selon lui, depuis deux Noël par la malédiction.

Son Thierry Mariani

En Famille, donc, dans le Vaucluse. Bons élèves, les ministres, enfin presque tous. Il semblerait que l'un d'entre eux soit parti à Dubaï, dix jours, en famille. Mais pour l’instant le contrevenant reste anonyme.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.