François Bayrou, malgré son faux-plat, est le candidat le plus courtisé de la présidentielle.

De troisième homme, il pourrait bien devenir le cinquième élément de cette élection, si Jean-Luc Mélenchon poursuit sa percée. François Bayrou reste un morceau de choix, aux yeux de Nicolas Sarkozy et de François Hollande. Le candidat du Modem, dont la campagne semble marquer le pas, est toujours crédité d’un score à deux chiffres... 11, 12%, de quoi acquérir, si les choses restent en l’état, le statut de faiseur de roi.

Signe de fatigue, François Bayrou s’est emmêlé les pinceaux hier lors d’une interview sur le Net en rejetant une proposition sur les bourses étudiantes pourtant inscrite dans son programme.

Les responsables de l’UMP ont fustigé ses prises de positions, lui qui a dénoncé, lundi dernier, en meeting à Grenoble juste après la tuerie de Toulouse, « un degré de violence et de stigmatisation en train de grandir dans la société française », critique implicite du chef de l’Etat. Mais depuis, changement de ton. Valérie Pécresse a dit de lui dans le Figaro « Matignon, ah tout est possible ».

François Bayrou, hier soir à Besançon, a de nouveau renvoyé UMP et PS dos-à-dos, avec leurs propres extrêmes, au micro de Thibaut Mougins de France Bleu Besançon.

Son François Bayrou.

Que fera-t-il au soir du premier tour s’il n’est pas qualifié au second ?

Rien ! Dans l’hypothèse d’un duel Nicolas Sarkozy face à François Hollande, avec un Jean-Luc Mélenchon très haut, François Bayrou, selon l’un de ses anciens lieutenants, laisserait les uns et les autres aller à droite et à gauche et ne ferait lui-même aucun choix, il ne donnera aucune consigne de vote, en annonçant son désir de reconstruire le centre. Pourquoi pas pour 2017.

Enfin le mot du jour :

Il est signé Nicolas Sarkozy, en meeting hier à Nantes :

Son Nicolas Sarkozy.

Méprisance, ce n’est pas une nouvelle marque de parfum.

Cela renvoie à la « bravitude » de Ségolène Royal

C’est sans doute du vieux françois…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.