Le fait du jour, revoilà la polémique sur le président qui fait campagne avec les moyens de la République.

« Son discours à Toulon ce jeudi ? Ce sera celui d’un candidat-président », déclare Pierre Moscovici. Pour le directeur de campagne de François Hollande, « il est invraisemblable que le chef de l’Etat s’offre de tels meetings aux frais du contribuable, à moins de six mois de l’élection présidentielle ». Le député socialiste du Doubs ajoute: « nous allons vite le ramener à son bilan, sur le chômage, la dette, sa prestation ce jeudi ne trompera personne ».

Pour l’entourage présidentiel, « le chef de l’Etat doit pouvoir s’adresser aux Français sur l’Europe et la crise, alors qu’Angela Merkel s’exprimera chez elle sur le même sujet le lendemain». L’Elysée affirme que ces déplacements s’effectuent sous le contrôle de la Cour des comptes.

C’est Benoit Hamon qui a lancé la polémique hier après le déplacement de Nicolas Sarkozy sur le nucléaire :

SON benoît Hamon, au micro de Cyril Graziani.

Et voici ce que lui répond Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois et ami du président :

SON Patrick Balkany.

Polémique partie pour durer jusqu’à la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy.

Le halte-au-feu de Cécile Duflot, malgré l’émotion suscitée chez les Verts par les déclarations de François Hollande…

Le candidat socialiste a provoqué la colère chez les Verts en déclarant qu’il n'appliquera que les mesures « essentielles » de l'accord passé avec les écologistes. Cécile Duflot, pragmatique, a demandé à ses troupes d’éviter d’évoquer l’accord jusqu’à l’élection présidentielle, pour ne pas faire le jeu de la droite.

Enfin il y a du rapprochement dans l’air. Dominique de Villepin a déjeuné hier avec Bruno Le Maire dans Paris, l’ex-Premier ministre et son ancien directeur de cabinet, aujourd’hui ministre de l’agriculture. Que se sont-ils dit ? Mystère ! Seule certitude, ils ont descendu une bonne bouteille de vin à deux. Pour garder les idées claires.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.