Les frères ennemis de la droite vont-ils s’associer dans la course à la présidence de l’UMP ?

Ce serait un coup de tonnerre : et si Xavier Bertrand se ralliait à Jean-François Copé, celui qui était encore son pire adversaire, il y a peu ?

Le pas n’a pas été franchi. Mais, les deux hommes se sont longuement parlé en aparté, à Nice, le week-end dernier, en marge de la réunion des Amis de Nicolas Sarkozy. Et dimanche soir, nouvelle discussion, au téléphone cette fois, à 20h45, peu après le passage de Jean-François Copé au 20h de France 2.

Xavier Bertrand est en mesure de recueillir avant le 18 septembre les 8000 parrainages nécessaires pour présenter son éventuelle candidature, mais il se donne encore une semaine pour réfléchir. Mais un récent sondage paru dans le JDD ne le crédite que de 5%, loin derrière les deux favoris, François Fillon et Jean-François Copé. Une déconvenue qui est venue s’ajouter à sa défaite face à Christian Jacob pour la présidence du groupe UMP à l’Assemblée nationale. François Fillon avait semblé alors le lâcher en rase campagne, ce que Xavier Bertrand n’a pas apprécié. Certains amis de Jean-François Copé évoquent déjà une jonction avec le député-maire UMP de Saint-Quentin.

A signaler : Jean-François Copé devrait être le premier la semaine prochaine à annoncer qu’il dispose de ses parrainages pour se présenter.

A présent, ce diner secret entre certains amis et proches de François Hollande…

Ils se sont retrouvés mardi soir à Paris, au ministère de l’agriculture, à l’invitation de Stéphane Le Foll. Autour de la table, des historiques comme François Rebsamen le sénateur-maire de Dijon. Et des ministres, certains ralliés durant la campagne de la primaire socialiste, Manuel Valls, Pierre Moscovici, Vincent Peillon. D’autres pourraient les rejoindre, Arnaud Montebourg ou certains ministres proches de Ségolène Royal. Leur but est de préparer l’après-Aubry, de contrer l’influence de l’aile gauche dans les instances dirigeantes du PS, de manière à ce que le parti soutienne sans faille les réformes de François Hollande.

Le chef de l’Etat qui va s’exprimer à la télévision…

Vraisemblablement le dimanche 9 septembre, sur TF1, selon son entourage. La date a été repoussée d’une semaine, afin de permettre à Jean-Marc Ayrault de boucler sa semaine sur le devant de la scène. Le Premier ministre sera dimanche à 18h10 l’invité de notre nouvelle émission Tous Politiques sur France Inter , avec nos partenaires Le Monde et l’Agence France Presse.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.