Demain auront lieu les vœux du Président de la République, les vœux des politiques : un rendez-vous incontournable.

Plus de 50 ans que ça dure, les vœux présidentiels ont été institués à cette date et sous cette forme par le général de Gaulle. Deux ont surtout marqué les esprits, pas pour les mêmes raisons.

Nous sommes le 31 décembre 1975, les vœux de Valéry Giscard d'Estaing, ambiance feu de cheminée pour le Président et son épouse. Séquence kitchissime qui ne sera pas renouvelée l'année d'après. VGE présentera seul ses vœux, sans épouse ni cheminée.

Son Valéry Giscard d’Estaing

Les autres vœux présidentiels marquants ce sont ceux de François Mitterrand le 31 décembre 1994.

Là c'est séquence émotion pour ses derniers jours à l'Elysée.

Son François Mitterrand

17 ans après, les vœux ont-ils changé?

Ils sont toujours aussi suivis. Avant la buche et le champagne, c'est la tradition, 10 millions de personnes l'an passé. Dans la forme rien d'inchangé, c'est dans le fond, désormais, que les vœux ont évolué. Et pas seulement ceux de Nicolas Sarkozy.

Vous prenez les vœux de quelques candidats à la présidentielle, les vœux de l'an passé.

Le 31 décembre 2010, l'heure n'était pas aux réjouissances.

Son Nicolas Sarkozy

Et vous avez aussi constaté que bon nombre de ces vœux l'an passé étaient déjà tournés vers 2012.

C'est à croire qu'ils trépignaient tous d'impatience.

Son François Hollande, Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy

C’est bien de le repréciser. Et comme c’est le dernier journal de campagne de l’année 2011, permettez-moi ce petit message.

Son : Nicolas Sarkozy « Mes chers concitoyens », Dominique de Villepin « Français de métropole, d'Outre-mer ou de l'étranger », François Hollande « Que cette année vous soit heureuse », Marine Le Pen « Meilleurs vœux de santé, de bonheur », François Bayrou « A tous », Dominique de Villepin « Bonne année » et François Hollande « 2012 ».

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.