Le fait du jour, avec cette question : qui est le plus européen des deux ?

François Hollande se rend aujourd’hui à Bruxelles, à la veille du discours de Nicolas Sarkozy sur l’Europe face à la crise.

Gauche et droite revendiquent un brevet d’européanité. Chacun des camps accuse l’autre d’être incapable de gérer la crise de l’Euro. Pour Pierre Moscovici, directeur de la campagne de François Hollande, Nicolas Sarkozy n’est qu’un conservateur :

SON Pierre Moscovici, recueilli par Stéphane Leneuf.

Et pour Claude Goasguen, député UMP de Paris, François Hollande n’est pas à la hauteur :

SON Claude Goasguen, recueilli par Stéphane Leneuf.

A présent, la campagne au rayon des noms d’oiseaux.

Après le « capitaine de pédalo » de Jean-Luc Mélenchon et le « Babar » de Luc Chatel adressés à François Hollande, voici un nouveau sobriquet, à l’adresse cette fois de Nicolas Sarkozy. Signé Jean-Marc Ayrault. Pour le conseiller spécial de François Hollande, quand Nicolas Sarkozy s’exprime :

SON Jean-Marc Ayrault.

Le « bonimenteur »… qui nous rappelle « le supermenteur » Jacques Chirac…

François Hollande a enfin trouvé son QG de campagne.

La rue de Grenelle à Paris était trop chère. Ce sera donc place Vauban, derrière les Invalides. Pas libre avant le 1er janvier. D’ici là, le candidat s’installe pour un mois rue de l’Arcade, près de la Madeleine, des locaux trop petits. Une campagne qui déménage.

Enfin pas de chance pour André Vallini. Le Parisien Aujourd’hui en France revient ce matin sur sa bourde de la semaine dernière, qui a fait le bonheur du Petit Journal de Canal+. Le conseiller justice de François Hollande, sénateur, ancien député de l’Isère, a confié à propos du Sénat, « je m’ennuie là-bas, il ne s’y passe rien », et écoutez la suite :

SON André Vallini.

Le sénat « vieillot », comparé à un « bordel des années 30 ». André Vallini a déjà déploré le détournement de propos privés. Attention, un micro, c’est dangereux...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.