Le Give Me Five de Joy Raffin c’est cinq infos culturo-sportives ou sporto-culturelles…

Mon cadeau de bonne année… C’est un film incroyable, visible sur internet, gratuitement, et en plus, en bonne qualité…

C’est un film d’une heure, produit par L’Office National du Film et diffusé pour la première fois à la télévision de Radio Canada en juin 1961.

Le titre de ce film ? Le sport et les hommes

À la réalisation : le Québécois Hubert Aquin et au commentaire le Français Roland Barthes, eh oui. Le texte de Barthes est lu par Robert Gadouas.

Ce documentaire est construit comme un voyage, à travers cinq sports, à travers un échantillonnage de quelques sports nationaux comme disait Aquin… Il y a donc la corrida en Espagne, les courses d’auto en Italie, le hockey au Canada ou le Tour de France, en France…

Dans Mythologies, Roland Barthes intitulait un chapitre « Le Tour de France comme une épopée », faisant de cet évènement sportif une mythologie contemporaine comparable à l’Odyssée.

L’ambiance sonore de ce film est magique et vraiment, ça il faut me faire confiance, les images d’archive sont dingues… Que ce soit le tour de France, une course de F1 ou un match de hockey, Hubert Aquin prend tout son temps vous êtes vraiment plongés dans le sport d’après-guerre… Et puis même, à la fin, bam, vous êtes sous la pluie, en Angleterre, terre du football…

Roland Barthes en penseur du sport ce n’est peut-être pas une évidence et pourtant quand vous verrez le film, vous trouverez ça logique…. Tout au long du documentaire, Roland Barthes questionne les relations entre les hommes et le sport, et comme souvent avec lui, la fonction sociale du spectacle est l’une des clés de la compréhension de notre époque… et c’est toujours valable plus de cinquante ans après…

À la grande question qu’est-ce que le sport, Barthes nous dit que le sport lui-même répond par une autre question : Qui est le meilleur ?

Moi j’ai la réponse, c’était vous, Monsieur Barthes.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.