Cette semaine, une bien belle ou une « bebel » semaine ?

  • « Bebel » bien sûr, comme Jean-Paul Belmondo !

L’affiche du71ème Festival de Cannes a été dévoilée et on y voit  Pierrot, embrasser Marianne dans le film de Godard : Pierrot le Fou… Mais cette semaine Jean-Paul Belmondo fêtait également ses 85 ans ! 

Et à cette occasion Bebel a livré au Parisien une longue interview 100% sport, franchement passionnante. Parce que question sports aussi, la vie de Belmondo est passionnante. 

Il a tout fait, ou presque… De la boxe,  tout petit, en cachette de ses parents, du vélo, du tennis et du foot bien sûr, au poste de gardien de but, jouant parfois carrément avec Kopa et Fontaine lors de matchs caritatifs… 

Et à  la fin de l’entretien, Jean-Paul Belmondo délivre son panthéon des  sportifs et c’est sans doute ici l’info la plus originale de  l’interview : Marcel Cerdan y trône of course, mais Belmondo cite surtout Julien Darui, footballeur, le gardien de but, du LOSC notamment  élu « meilleur gardien du XXème siècle » par le journal L’Equipe

Julien Darui, né en 1916 et mort en 1987, considéré comme le premier gardien à révolutionner le rôle de goal : brillant dans les relances,  les dégagements et sortant le poste de gardien du stricte périmètre de  ses cages… 

Voilà, même à 85 ans, Bebel est toujours bien vivant, et surprenant.

  • Dimanche dernier, c'était la 116ème édition de la course cycliste Paris-Roubaix

Une édition marquée par la joie du victorieux Peter Sagan et par la douleur du décès du jeune coureur belge Michael Goolaerts. Une course à laquelle étaient  inscrits 175 partants et qui compta 101 arrivants… Enfin  officiellement… Parce qu’une petite histoire m’avait échappé : en fait, il n’y a pas eu 101 mais 102 finishers… 

Et oui : 102 cyclistes ont fini les 257km de la course sauf que vous ne le verrez jamais dans  le classement officiel le nom du tout tout dernier arrivant : le lituanien Evaldas Siskevicius, parce qu’il est arrivé « hors-délai », en gros, plus d’une heure et quart après Peter Sagan.  

Alors à 10 km de l’arrivée, le conducteur de la voiture balai l’a averti : « Je suis désolé, j’ai reçu des ordres, tu ne seras pas classé et je dois te laisser, là, tu dois finir tout seul, respecte bien le code de la route ok ? » « Pas de souci, ça va aller » répond – et en français, tout en pédalant, le courageux lituanien.  Evaldas Siskevicius finira donc son Paris-Roubaix, heureux, avec ces  mots « Quand je suis arrivé, ils avaient commencé à fermer les portes du Vélodrome mais ils ont été sympas de me laisser  finir ».

  • Ce héros malheureux a-t-il au moins eu la consolation de recevoir le titre de « lanterne rouge » ?

Et bien non,  même pas !  Parce ce que « lanterne rouge »,ce terme désigne le dernier « classé » d’une course sportive en référence au feu rouge du  dernier véhicule d’un convoi ferroviaire… Donc, non Evaldas Siskevicuis  n’étant pas classé il n’est même pas lanterne rouge mais il mérite qu’on parle de lui ici ce soir.

  • La Coupe du monde de football est dans deux mois tout pile

Oui et ça y est, l’incontournable album d’autocollants Panini est en vente en France  depuis quelques jours… Seulement la BBC nous révèle que selon les très sérieuses études du professeur Paul Harper, mathématicien à l’Université de Cardiff, pour remplir la version française de l’album (oui, les albums sont différents selon les pays), il faudra  débourser… 882 euros

Je vous la fais simple mais en gros en faisant un calcul de probas sur les autocollants que vous allez forcément avoir en double et suite à l’augmentation du prix des paquets de stickers (60% de plus par rapport à ceux de l’Euro 2016 – où  il fallait déjà compter 427 euros pour remplir l’album complet), ben ça  va vous couter un bras. Enfin 882 euros. 

Alors attention, bien sûr,  suite à l’étude du professeur Harper, Panini a réagi. Déjà la marque argue que ce calcul ne vaut que si vous n’avez pas d’amis avec qui échanger et qu’il existe des forums officiels pour avoir des stickers moins cher. Et puis sinon, il y a maintenant aussi  une version digitale de l’album qui existe… 

  • Foot toujours et musique : ça y est les demi-finales de la Coupe de France ont lieu cette semaine ! 

Eh oui c’est Mardi 17 avril, les "Herbiers" soutenus par Philippe Katerine affronteront le club de Chambly cher à Francis Lalanne et la battle footballistico-musicale continue puisqu’on vient  d’apprendre que le mercredi 18 Avril, lors de l’autre demi-finale Caen-PSG, c’est le rappeur Orelsan, originaire de Caen qui donnera le coup d’envoi de la  rencontre ! 

  • Et pour finir, le conseil culturel de la semaine 

Le monde selon Britt-Marie, un roman de Fredrik Backman, jeune écrivain suédois qui vient de paraître en français chez Mazarine.

Pourquoi cette sortie est-elle un évènement ? Parce que Le monde selon Britt-Marie a déjà vendu dans plus de 40 pays à 9 millions d’exemplaires. 

Et pourquoi ? Parce que c’est universel… Ca commence commeMoi Daniel Blake de Ken Loach, l’histoire d’une sexagénaire prête à tout pour retrouver un boulot, même à entraîner une équipe de foot de purs amateurs, dans un  bled perdu… Britt-Marie n’aime pas le ballon mais les gens et comme  eux, ceux qui sont un peu sur le bord de la route, elle cherche une deuxième chance, et un peu de joie, et le foot, un but,  parfois, ça peut aussi apporter ça. Vivre, ressenti, exister, avoir des  émotions, c’est que tout le monde veut non ?

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.