Elle est batteuse, chanteuse, productrice, britannique et son nouvel album "Seeking Thrills" est une ode à l'hédonisme des clubs et des raves.

Georgia au Live du NRV
Georgia au Live du NRV © Radio France / Marion Guilbaud/France Inter

Les BPM dans le sang

Elle baigne dans la culture des clubs et de la dance music depuis son plus jeune âge car son père n’est autre que Neil Barnes, la moitié du duo Leftfield, un duo qui avait défrisé les clubs britanniques dans les années 90 ! Mais GEORGIA a pris son temps pour rejoindre les tempos frénétiques de son géniteur. Ainsi, en 2015, elle proposait un premier album éponyme qui se cherchait entre rythmiques affirmées du fait de sa formation de percussionniste et des climats plus contemplatifs comme ce titre "Heart Wrecking Animals ».

A l’époque, tout le monde s’est emballé pour cette jeune musicienne, fan de la musique et de la démarche de Bjork et de Kate Bush. Elle est signée sur le prestigieux label Domino (Kills, Artic Monkeys...) et The Guardian la met sur sa liste des artistes à suivre de près !

Virage électro

Son nouvel album « Seeking Thrills » qu’on pourrait traduire par « en recherche de sensations fortes » s'assume comme un virage du côté d’une dance synthétique et euphorisante !

La Londonienne s’y révèle redoutable quand il s’agit de composer des titres électrisants, généreux, bouillonnants, jaunes comme des bons vieux smileys ! C'est un disque pour faire danser les foules qui lui a été inspiré suite à un week-end passé à Berlin à traîner dans les clubs.

Georgia a réfléchi à la puissance des BPM mais aussi à ce qui se dégage des pistes de dance, à ce que cette musique apporte aux gens quand ils viennent se lâcher dans un club.

Elle joue debout derrière sa batterie « About Work The Dancefloor » et sera en concert le 11 février au Hasard Ludique à Paris.

Thèmes associés
(Ré)écouter Le live de NRV
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.