Elles sont deux, Rosemary Standley et Dom La Nena et prônent une sobriété musicale à travers une relecture acoustique et originale d'un répertoire éclectique.

Birds on wire
Birds on wire © Radio France / France Inter

La formule 

Birds On A Wire c’est à la fois peu (deux voix, un violoncelle) et c’est beaucoup ! Beaucoup de talent, beaucoup de musicalité chez ces deux musiciennes qui ont le goût des défis, des pas de côtés. Et dans un paysage musical dominé par les machines et l’abus d’effets en tous genres (ras le bol de l'autotune !), un peu de sobriété musicale, ça fait du bien !

Le projet est né en 2012 entre Rosemary Standley en pause de Moriarty et de Dom La Nena (brésilienne exilée à Paris et violoncelliste entendue aux côtés de Jane Birkin, Etienne Daho...) autour d’un répertoire composé de reprises très éclectiques : Monteverdi à Dylan, de Fairouz à Leonard Cohen, c’est d'ailleurs une de ses chansons (Birds On The Wire) qui leur a inspiré leur nom...

Ramages 

C’est le titre de leur nouvel album qui sortira le 28/02. Force est de constater que le côté épuré, presque en apesanteur de leur travail a toujours un effet magique ! Cette fois-ci, elles s'intéressent à Pablo Casals, Pink Floyd, Fauré, Jacques Brel... Toujours avec des relectures raffinées ou radicales de ces chansons gravées dans leur ADN car Birds On A Wire, ce ne sont pas seulement deux voix qui se croisent mais deux mémoires !

Elles seront en concert à la Cigale le 27/02, au festival Mythos à Rennes le 27/03 et aux Francofolies de la Rochelle le 18/07 et jouent "La Marelle", une chanson de Nazaré Pereira.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.