Ils sont cinq, ils sont parisiens, ils revendiquent une pop indépendante et ils s'appellent En Attendant Ana.

De l'usage de la pop

Ce jeune quintet parisien a décidé de rebrancher les guitares ! Celles qu’on entendait dans la pop C86, c'est à dire celle qui s’était retrouvée compilée sur une cassette audio distribuée par le NME, le journal musical de référence dans l’Angleterre de 1986. Oui, cassette audio et hebdo musical dans la même phrase, ça fait beaucoup à assimiler pour les moins de 50 ans... Cette musique était incarnée par des groupes comme The Pastels, Wedding Present, Shop Assistants, la crème du rock indépendant de l’époque. Des groupes qui savaient associer mélodies faussement naïves et guitares dynamiques, saturées avec un son résolument lo-fi et une indépendance face aux sirènes du showbiz. Une niche dans la nébuleuse pop mais c’est souvent là qu’on trouve les spécimens les plus intéressants, les plus prometteurs !

Ana

L’aventure de En Attendant Ana a commencé dans le garage des parents de Margaux, la principale chanteuse du groupe, avant de prendre le chemin d’une vie rock. Concerts un peu partout, parfois dans des caves où ils touchent presque le plafond avec leurs têtes, voyages, rencontres, maxis, premier album, tournée aux USA et en Angleterre, deux pays qui ont craqué sur leur fraîcheur, leur sincérité et leurs compos super accrocheuses !

En janvier, ils publient leur nouvel album tout naturellement intitulé « Juillet » : un disque enregistré et mixé tout à fond, en une semaine avec la complicité du groupe Biche. Et cette fulgurance, elle s’entend dans leurs chansons qui restent spontanées, tout en étant un peu plus arrangées : des chansons qui parlent de pertes, de disparitions, de rêves et qui insistent sur l’acceptation de soi !

En Attendant Ana joue "Words" et seront en concert à La Route du Rock à Nantes, Collection Hiver le 28/02, à Tourcoing le 11/04 et à Angers le 12/04. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.