Ni Sardou, ni Berger, ni Fugain, ni Polnareff, ni Jonasz, ni Delpech, ni même Torr, juste Michel, le vrai Michel !

Michel
Michel © Radio France / Marion Guilbaud/France Inter

Juste Michel

Il porte le prénom de son grand-père mais joue les sons de son époque ! Ceux de la house car il vient d’une petite commune près de Valenciennes, donc très perméable aux sons entendus dans les clubs et les raves de l'autre côté de la frontière franco-belge. Sensible aussi à ceux du rap, ceux de sa génération.

Alors, c’est quoi, c’est qui un Michel en 2020 ? C’est un ancien étudiant des Beaux-Arts, un futur ex ingénieur du son qui a fait mousser son prénom avec ses reprises décalées de chansons interprétées par des Michel : Fugain, Berger, Polnareff et Delpech !

Extrait : « Quand j’étais chanteur » de Michel Delpech revisité par Michel

Le Vrai Michel

Mais aujourd’hui, Michel s’affirme enfin comme le Vrai Michel, le seul, l’unique ! Le seul à oser le total look survêtement blanc dans ses clips, le seul à ruser avec les mots, l’egotrip et la provo, le seul à croiser le spleen et le beat, le seul dont le rap totalement barré peut faire danser ! Il dit d’ailleurs qu’il n’est pas le premier sur le rap mais le premier sur la piste ! Sur son nouvel EP, il se met en scène à la façon des aventures de Martine, ça donne :

« Michel en PLS », « Michel a du vague à l'âme », « Michel a peur du vide », « Michel en ride » ou encore « Michel et les michtos » 

Michel sera en concert à la Boule Noire à Paris le 13/03, à Chelles, Six Fours, au festival Les 3 Eléphants à Laval le 16/05, au festival Cabourg Mon Amour en juin et aux Nuits Secrètes à Aulnoye en juillet.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.