Pour clore cette belle aventure estivale, le Mag de l'été du week-end accueille aujourd'hui la chanteuse brésilienne Flavia Coelho qui interprétera pour notre plus grand plaisir deux de ses titres en live. Nous retrouvons ensuite Octave Noire et sa voix au velours grave.

Flavia Coelho

Flavia Coelho et Victor Vagh en live pour France Inter
Flavia Coelho et Victor Vagh en live pour France Inter / Mathilde Verfaillie

« Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans la vie », annonce-t-elle avec son irrésistible sourire. Flavia Coelho vit son plus bel âge, tant personnel qu’artistique. En témoigne son quatrième album, DNA. Un titre aussi court qu’il veut en dire long.

Née au Brésil, elle arrive à Paris en 2006, avec sac à dos et 200 euros en poche. Elle chante dans le métro, dans la rue, devant les terrasses des cafés, avec un sentiment de liberté euphorique qui ne la quitte pas. Elle décroche ensuite un job aux Trois Mailletz, rue Galande, où elle se produit des nuits entières. C’est là qu’elle rencontre le musicien et producteur Victor Vagh-Weinmann. Ils se retrouvent autour d’une même curiosité musicale, d’une recherche constante de la nouveauté. Mixer pop, samba, reggae, forro, bossa et hip hop ? Tout est possible pour Flavia, qui veut s’éloigner de la musique sexuelle et misogyne dans laquelle on aurait pu l’enfermer au Brésil. 

Son premier album, Bossa Muffin (2011), remporte un succès tant critique que public. On aime son audace en studio comme sur scène, son inlassable énergie : « Mon diplôme, ça a été ce disque. On a compris ma sincérité… Je ne suis pas une diva : ma voix, je la mets avant tout au service de la musique ». Les deux albums suivants, Mundo Meu (2014, avec notamment l’intervention du légendaire batteur Tony Allen) et Sonho Real (2016) reçoivent le même accueil chaleureux. Flavia aime également tisser des liens avec d’autres artistes. Parmi les plus récents, Gaël Faye, qui l’a invitée sur « Ballade brésilienne » en 2018. 

En octobre 2019, Flavia revient avec un quatrième album DNA – l’album à la fois le plus personnel et le plus universel de Flavia Coelho. Enregistré entre le Quartier Latin et le Var, les deux studios de Victor Vagh-Weinmann, il brille par son hybridité musicale. Elle interprète avec son fidèle complice, pour le Mag de l'Eté, le titre qui a donné son nom à l'album dans une version remixée inédite ainsi que "Bonne nouvelle", un titre qu'elle a sorti pendant le confinement.

Octave Noire

Octave Noire en live pour France Inter
Octave Noire en live pour France Inter / Mathilde Verfaillie

À la vue de ce blond calme aux yeux bleus contemplatifs, on ne prend pas immédiatement la mesure des entrelacs d’émotions et du parcours atypique qu’abrite le Monolithe Octave Noire

Né à Bouaké, en plein centre de Côte d’Ivoire, il garde de son enfance africaine des sensations, des odeurs, les plaines et friches désaffectées de ses jeux d’enfant. Son père est un peu la discothèque de la ville, avec tous ses vinyles, de jazz ou de Tangerine Dream. Ce sera son éducation musicale, ça et les cours de flûte à bec et le djembé du voisin. Dix années de cours de piano classique et jazz s'en suivent à son arrivée à Paris.

Mais c’est surtout l’électronica qu’il expérimente, sous influence Lali Puna, Matmos ou Aphex Twin. Le son, les synthétiseurs et l’ordinateur l’amènent à Aliplays, alias sous lequel il s’aguerrit à l’industrie du disque et enregistre deux albums d’indielectro qui ne passent pas inaperçus, Todotesorosisland en 2004 et Happy Ours en 2010.

En parallèle, lui qui vise la musique de film depuis petit, touche à l’habillage sonore. Jusqu'à là, il se trouve très bien derrière ses consoles. Chanter ? Non merci ! Il préfère faire chanter. Mais voilà, à force de fredonner les parties destinées aux chanteurs sur les maquettes des arrangements qu’il compose pour d’autres, il se surprend à son propre piège. Le plaisir nait, et pour les textes, l’auteur ami Frédéric Louis met la main à sa pâte. Puis une version en orchestre symphonique de Star Wars au Grand Rex de Paris met le feu aux poudres sans crier gare. Il écrit le morceau «Un Nouveau Monde» dans la foulée et Néon en six mois. 

Octave Noire est né, et tout s’accélère : la rencontre avec le label Yotanka, un trio à peine formé avec Franck Richard à la batterie et Anthony Provost aux claviers, qu’il joue aux Transmusicales de Rennes, puis dans les plus grands festivals ... 

Son album Monolithe est sorti le 14 février 2020 chez Yotanka Records. Il en interprète un extrait pour le Mag de l'Eté avec le titre "J'ai choisi". C'est du live ! 

L'agenda culturel

  • Hommage à Charlie Parker au Sunset Sunside à Paris, du 24 août au 6 septembre. À l'occasion du centenaire de Charlie Parker, le Sunset Sunside à Paris organise un hommage au célèbre musicien. 
  • Concert cinéma de DJ Snake diffusé le 27 août en France, en Belgique et en Suisse : le 22 février dernier, DJ Snake, l’artiste français le plus écouté au monde, a offert un concert unique à Paris La Défense Arena qui a fait de lui le premier artiste dans l’histoire de la musique électronique à se produire dans une salle aussi grande. De Turn Down For What, Lean On, Magenta Riddim à Taki Taki, Loco Contigo, Let Me Love You, il a fait danser plus de 40 000 spectateurs. Plus de 20 caméras ont immortalisé ce concert historique à la scénographie spectaculaire dont le film, réalisé en 4K, est à découvrir sur grand écran dans des conditions techniques et artistiques optimales. En France, Suisse, Belgique, plus de 200 salles de cinémas sont déjà confirmées pour la diffusion de cet événement musical le jeudi 27 août à 21h.
  • Diffusion sur France 5 le samedi 29 août à 22h25 de la captation de la pièce de théâtre “Adieu Monsieur Haffmannréalisée au théâtre de Châtelet le 30 juin dernier. Pour évoquer la fabuleuse histoire de cette création, nous invitons Jean-Philippe Daguerre, l'auteur et metteur en scène de "Adieu Mr Haffmann" qui sera repris du 3 septembre au 31 décembre au Théâtre de l’œuvre avec la distribution d’origine et simultanément en tournée dans toute la France avec une équipe en alternance. Le dramaturge nous parlera également de son nouveau spectacle « Le petit Coiffeur » qui se jouera au Théâtre Rive Gauche à partir du 8 octobre prochain.

"On ira loin" la chronique cinéma de Christine Masson

Retrouvez pour cette dernière émission, la chronique cinéma de Christine Masson qui nous invite au voyage, à pieds, à cheval, en vélo... au cœur de grandes œuvres du 7ème art. Aujourd'hui, nous partons en transport du futur imaginé par le cinéma !

Programmation musicale

  • Lee FIELDS/THE EXPRESSIONS - Thinking about you - 2020
  • Flavia COELHO - DNA - 2019.
  • Flavia COELHO - Bonne nouvelle - 2020.
  • OCTAVE NOIRE - J’ai choisi - 2020.
  • L'IMPERATRICE - Fou - 2020.
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.