Charlotte Lipinska reçoit l’actrice Mélanie Thierry, l’acteur Olivier Gourmet et le directeur artistique du Festival de Locarno, Carlo Chatrian.

Une vue générale du festival de Locarno.
Une vue générale du festival de Locarno. © Getty / Pier Marco Tacca

Mélanie Thierry est actrice. Elle suit des études de théâtre, avant de s’orienter vers le cinéma. Elle obtient son premier grand rôle en 1999 dans Quasimodo d’El Paris, où elle interprète Esmeralda. Elle apparaît ensuite à l’écran dans de nombreuses productions (15 août, Pardonnez-Moi, Chrysalis, Écorchés, Babylon AD….).  En 2009, elle joue Magali dans Le dernier sur la route et décroche l’année suivante le César du meilleur espoir féminin. Depuis, Mélanie Thierry enchaîne les tournages et partage l’affiche avec Richard Berry, Albert Dupontel, Vin Diesel, ou encore Pierre Niney. Elle se démarque récemment dans Au revoir là-haut (2017), La Douleur (2018) et Le Vent tourne (2018), de Bettina Oberli, où elle incarne Pauline, une jeune femme retirée dans une ferme du Jura avec son compagnon, Alex, mais bouleversée par l’arrivée de Samuel, venu installer une éolienne. 

Le Vent tourne est à l’affiche ce soir, lundi 6 août, et mercredi 8 août, au Festival de Locarno (Suisse). Projection à 20h30, sur la Piazza Grande.
Sortie en salles : le 26 septembre.

Olivier Gourmet est acteur. D’origine belge, il fait ses premiers pas au conservatoire de Liège, puis rejoint Paris pour suivre les Cours Florent. Il commence sa carrière au théâtre et joue dans Le Mariage de Figaro, Victor ou encore Les Enfants au pouvoir. En 1996, les frères Dardenne réalisent La promesse et lui confient le rôle d’un père, poignant et odieux, trafiquant dans l’immigration clandestine. Le trio ne cessera alors de collaborer : Rosetta (1999) Le Fils (2002) pour lequel l’acteur obtient le Prix d’interprétation à Cannes, L’Enfant (2005), Le Gamin au vélo (2011), La fille inconnue (2016). En parallèle, Olivier Gourmet participe à de nombreux projets et cumule aujourd’hui plus d’une centaine de films et séries tournés. Adepte du cinéma d’auteur, comme des productions grand public, l’acteur belge est devenu un visage incontournable du cinéma. Il revient dans le long-métrage d'Antoine Russbach, Ceux qui travaillent (2018), où il interprète Frank, un père licencié alors qu’il a consacré sa vie à son travail.

Ceux qui travaillent est à l’affiche du mardi 7 août au jeudi 9 août, au Festival de Locarno (Suisse).
Projections à 18h30, 14h et 21h au PalaCinema et à l’altra Sala.

Carlo Chatrian est directeur artistique du Festival de Locarno. Après des études à Turin en Lettres et en Philosophie, il exerce comme journaliste de cinéma et dirige la revue Panoramiques. Il publie plusieurs biographies et monographies sur les réalisateurs Errol Morris, Wong Kar Wai, Johan Van Der Keuken, ou encore Nicolas Philibert. Il débute sa collaboration avec le Festival de Locarno en 2002 et assure diverses missions (membre du comité de sélection, curateur des rétrospectives), avant d’être nommé directeur artistique en 2012. Carlo Chatrian commente alors : « Pouvoir diriger une manifestation qui, courageusement et régulièrement, sait présenter le cinéma de demain en le faisant dialoguer avec l’histoire du cinéma, est tout à la fois une grande fierté et un défi. » Pour cette édition 2018, il présente la programmation comme « une longue et ordinaire galerie de visages singuliers » et souligne la présence à l’affiche de nombreuses comédies.

Du 3 au 11 août, Festival de Locarno (Suisse), programmation complète.

Même depuis les studios suisses, la tournée générale continue ! 

* Le collectif « Plonk et Replonk » est de retour pour une exposition. Jacques et Hubert Froidevaux, Miguel-Angel Morales, les trois espiègles éditeurs et artistes suisses, jouent avec les images et les mots et préparent une visite drôle et absurde, rythmée par des détournements de cartes postales, des vidéos loufoques et d’étranges sculptures…
Du 28 juillet au 11 août, à La Galerie du Tournant, Lac d’Aiguebelette (73)
Dans le cadre du Festival des Nuits d’été 2018, qui se tient jusqu’au 11 août dans l’avant-pays savoyard.

* Le Festival Les Traversées de Tatihou propose au public, pour sa 24ème édition, une programmation musicale unique, alliant musique traditionnelle écossaise, jazz manouche, musique irlandaise, chants de marins et cabaret tsigane. 10 jours, 14 000 festivaliers et une trentaine de concerts, au gré des marées permettant de rejoindre l’île Tatihou…
Du 6 au 15 août, Saint-Vaast-La-Hougue et L’île Tatihou, Val de Saire, (50)

* Le Festival Les Toiles du Sud, organise 15 soirées de cinéma et de concerts, au pied du magnifique rocher de Cotignac. Au programme ce soir, le documentaire Le Grand Bal (Laetitia Carton), et demain le film Guy (Alex Lutz).
Du 17 juillet au 17 août, Cotignac (83)

Aujourd’hui Mélanie Thierry ouvre le bal des coups de cœur : en musique, avec l’album Sainte-Victoire de Clara Luciani, victoire contre le chagrin d’amour et la vie tout court, chantée par cette ancienne du groupe La Femme ; en images avec Les Confins du Monde, de Guillaume Nicloux, où Gaspard Ulliel interprète un jeune soldat français en Indochine, prêt à se venger jusqu’à sa rencontre avec une Indochinoise ; en mots avec le prochain roman de Samuel Benchetrit, Reviens, à paraître le 16 août, où l’on croise un écrivain, en mal d’amour et d’inspiration.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.