Charlotte Lipinska reçoit l’actrice, membre du Jury Concorso Cineasti del Presente, Laetitia Dosch, la réalisatrice Yolande Zauberman, le réalisateur, président du Jury Pardi di domani, Yann Gonzalez et la réalisatrice, danseuse, Laura Kaehr.

Laetitia Dosch recevait un prix au Festival Lumières à l'Institut du Monde Arabe en février 2018 pour le film "La jeune femme"
Laetitia Dosch recevait un prix au Festival Lumières à l'Institut du Monde Arabe en février 2018 pour le film "La jeune femme" © AFP / Patrick Kovarik

Laetitia Dosch est actrice. Elle partage sa carrière entre le théâtre et le cinéma. Après un passage par les Cours Florent et la Manufacture, en Suisse, elle tourne avec Frédéric Mermoud, Justine Triet, Christophe Honoré, Maïwenn, Guillaume Senez ou encore Antony Cordier. En 2017, elle est à l’affiche de Jours de France (Jerôme Reybaud) et de Jeune Femme (Léonor Serraille), qui lui vaut une nomination aux Césars du meilleur espoir féminin. En parallèle, elle monte son propre spectacle, Laetitia fait péter…  et prend part à plusieurs créations théâtrales. Elle est membre cette année du Jury Concorso Cineasti del Presente, qui récompense les réalisateurs émergents, à travers le monde. 

Yolande Zauberman est réalisatrice. Elle se consacre aux films documentaires et à la fiction. Elle s’intéresse d’abord à l’apartheid avec Classified People (1987) et poursuit avec Caste Criminelle (1989), tourné en Inde. Son premier long-métrage Moi Ivan, toi Abraham (1993) obtient le Prix de la Jeunesse au Festival de Cannes. Elle continue avec Clubbed to Death (1996) et La Guerre à Paris (2002).  Par la suite, elle revient sur le terrain documentaire et réalise Paradise now - Journal d'une femme en crise (2004) ainsi que Would you have sex with an Arab ? (2011), qui traite du conflit israélo-palestinien. Elle présente actuellement M, plongée dans la ville de Bneï Brak (Israël), capitale mondiale des ultra-orthodoxes juifs, avec lequel elle brigue un Léopard d’Or au Festival de Locarno.

Yann Gonzalez est réalisateur de courts-métrages. Diplômé d’une maîtrise de cinéma et officiant comme critique au sein de Max, Chronic’art et Têtu, il se tourne rapidement vers la création. En 2006, By the Kiss est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs et marque le début de sa carrière. Entracte (2007), Je vous hais les petites filles (2008), Les Astres Noirs (2009), _Land of my dreams (_2012) et Les Rencontres d’après minuit (2013) viennent ensuite s’ajouter à sa filmographie. Sa dernière production, Les Îles (2017) fait partie d’Ultra Rêve, réunissant trois courts-métrages, dont la sortie est prévue le 15 août prochain. Fort de son expérience en tant que réalisateur, il est nommé Président du Jury Pardi di domani, qui met en avant les courts et moyens-métrages des jeunes auteurs indépendants et des étudiants en école de cinéma. 

Laura Kaehr est réalisatrice et danseuse. Formée en Suisse et en France au Centre international de danse Rosella Hightower et à l’université de Zurich, elle lance en 2014 Cat People Films, une société de production qui promeut des créations alliant danse et cinéma. Elle anime également des séminaires et rejoint l’association SWAN (Swiss Women’s Audiovisual Network), qui s’attache à soutenir les femmes dans le cinéma suisse et international. Pour sa 71ème édition, le Festival de Locarno signe la Charte SWAN, s’engageant ainsi à respecter une représentation égalitaire des sexes, dans sa programmation et ses instances de gouvernance.

Même depuis les studios suisses, la tournée générale continue ! 

* A scene at the sea, de Takeshi Kitano (1991) est proposé dès demain au public en version restaurée. L’occasion de voir, ou revoir, l’histoire de Shigeru, un jeune homme sourd-muet, pris de passion pour le surf, prêt à dompter la mer quoiqu’il en coûte à son couple.
Sortie nationale, mercredi 8 août

* La compagnie Equus Arte présente le spectacle « Racines Vagabondes ». Son metteur en scène, Patrick Massé, s’inscrit dans la thématique du Festival Photo de La Gacilly, « La Terre »  avec cette fable mêlant théâtre et spectacle équestre.
En août, tous les mercredis, à 20 h, et les samedis à 18h30, La Chapelle Gaceline (56).
Du 2 juin au 30 septembre, Festival Photo de La Gacilly (56).

* Le Festival Jazz au Phare revient à l’Île-de-Ré. Selah Sue, Lucky Peterson, Catherine Ringer, Electro Deluxe se succèdent sur la grande scène et, ce soir, Catherine Ringer fera danser les festivaliers, dès 22 heures.
Du 4 au 8 août, Ile-de-Ré (17)

Laetitia Dosch partage aujourd’hui ses coups de cœur… éclectiques. Du rap aussi léger qu’ironique des Casseurs Flowters (le duo Gringe / Orelsan), en passant par les déboires amoureux de François Truffaut transfiguré dans Les deux anglaises et le continent, et en atteignant le petit village de Loos-en-Gahelle dans le Pas-de-Calais, où le journaliste Philippe Gagnebet a posé ses valises pour raconter dans un livre le chemin vers la « résilience écologique », l’actrice invite les auditeurs à ne pas se laisser arrêter par les frontières.

La sélection : Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters ; Les deux anglaises et le continent, François Truffaut ; Résilience écologique, Loos-en-Gohelle, ville « durable », Philippe Gagnebet. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.