Charlotte Lipinska reçoit le chanteur Idir et le comédien, humoriste, Réda Seddiki.

Idir en concert au Dôme d'Alger en janvier 2018. Ce concert marquait le retour du chanteur après son dernier concert en Algérie en 1979.
Idir en concert au Dôme d'Alger en janvier 2018. Ce concert marquait le retour du chanteur après son dernier concert en Algérie en 1979. © AFP / Billal Bensalem / NurPhoto

Idir est chanteur. Originaire de Grande-Kabylie, son nom de scène signifie « Il vivra » dans la langue de son pays. Sa carrière est lancée dans les années 70 avec le titre « A Vava inouva », traduit dans de nombreuses langues. Il s’installe à la même période en France, les albums se succèdent ensuite : Ay Arrac Ney (1979), Les Chasseurs de Lumières (1993), Identités (1999), Deux rives, un rêve (2002), La France des couleurs (2007), Idir (2013). Son dernier disque, Ici et ailleurs (2017), poursuit sa réflexion sur l’identité et convie des chanteurs comme Francis Cabrel, Patrick Bruel, Charles Aznavour et Bernard Lavilliers autour de titres mélangeant les langues française et kabyle. Sa musique tend à l’universel, « world music » et culture berbère s’y côtoient, au son des flûtes, guitares et derboukas.  

Prochains concerts :   Samedi 11 août, 19h30, dans le cadre du Festival Musicalarue, Luxey (40).   Samedi 12 janvier 2019, à l’AccorHotels Arena, à Paris (75) avec Aït Menguellet et Mohamed Allaoua.

Réda Seddiki est comédien. Né en Algérie, il suit d’abord des études de mathématiques à Tlemcen, avant de poursuivre sa formation à Paris. Diplômé en 2013 de cryptographie, rien ne prédestinait sur le papier le jeune homme à la scène. Pourtant en parallèle de son cursus, il se passionne pour le théâtre et écrit son premier seul en scène Lettre à France. Il joue au Théâtre de La Cible, à la Nouvelle Seine, au Point-Virgule et fait la tournée de plusieurs festivals. Représentatif de son parcours, il explique : « Si l'Algérie m'a donné la vie, la France me l'a apprise ». Son nouveau spectacle Deux mètres de liberté, récompensé par les Prix Raymond Devos et de l’écriture SACD, est actuellement à l’affiche du Lucernaire. 

Du 22 juin au 2 septembre, Le Lucernaire, Paris (75).

C’est la tournée générale de ce soir !

* Le Festival internationale de Belle-Ile, Lyrique-en-Mer, fête son 20ème anniversaire. Une quinzaine de concerts, un grand gala, et un Requiem de Mozart chanté par près de 200 choristes professionnels et amateurs dans l’église de Le Palais.
Du 25 juillet au 17 août, Belle-Île-en-Mer (56)

* Le Festival du Château Perché revient pour sa 5ème édition au château d’Avrilly, en Auvergne. Programme original : 200 artistes, 11 scènes thématiques animées par des collectifs, une équipe entièrement costumée et une étonnante cérémonie « Transverberare », qui démarre ce soir à 21 heures.
Du 9 au 12 août, au Château d’Avrilly (Allier, 03)

* L’exposition « Al Musiqa, voix et musiques du monde arabe » invite les visiteurs à un voyage immersif, visuel et sonore, au sein des musiques du monde arabe. Grande fresque historique, découverte de lieux uniques (désert d’Arabie, cinéma égyptien, jardin andalou), et activités ludiques pour toute la famille sont au programme.
Du 6 avril au 19 août, à la Philarmonie de Paris.

Si Idir admet qu’il a rarement des « coups de cœur », il nous évoque quelques œuvres qui lui apportent du bonheur. Un réveil matinal au son de « Route 101 » de Herb Alpert, sur l’album Fandango (1982),  un visionnage tardif du film de Michael Haneke, Amour, mettant en scène un couple d’anciens professeurs de musique, confronté à l’épreuve de la maladie, ou encore une relecture du Livre de ma mère d’Albert Cohen, sont les douceurs qu’il propose aux auditeurs. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.