Charlotte Lipinska reçoit deux artistes du groupe Les Négresses Vertes, Stéfane Mellino et Mathieu Paulus, ainsi que deux membres du Good Chance Theatre, Louise Bernard et Alred Enoch.

Pour Les Négresses Vertes, l’histoire débute dans un club parisien dans les années 1980. De jeunes musiciens, les cheveux teints,  un videur, peu accueillant, qui se serait exclamé « Sortez les négresses vertes ! », il n’en fallait pas plusau groupe pour voir le jour. Réunissant des artistes de la scène punk, le collectif mélange les genres, jusqu’à la combinaison parfaite : valse, polka, flamenco, raï et rock. En 1988 sort le premier album, Mlah, où figurent les titres mythiques « Zobi la mouche » et « Voilà l’été ». Le succès est immédiat, le disque fait danser les salles françaises et internationales. Famille nombreuse (1991) et Zig Zague (1994) prolongent la discographie des Négresses Vertes et amorcent un virage plus électro. En 1999, Trabendo, est sacré meilleur album des « Nouvelles Tendances » aux Victoires de la Musique. En 2002, c’est une compilation, Le Grand déballage, qui reprend les chansons phares du groupe. 30 ans plus tard, ils reviennent pour une tournée anniversaire : Stéfane Mellino (chant, guitare) et Mathieu Paulus (trombone) sont nos invités pour reprendre, en chœur, voilà l’été…

Prochains concerts :
Le samedi 18 août, Festival Fest Aigre, à Aigre (16), le vendredi 24 août, Festival du Roi Arthur, à Bréal sous Montfort (35), le samedi 25 août, Festival Le Cabaret Vert, à Charleville Mézières (08), le vendredi 31 août, Festival Concert de Rentrée, à Dijon (21). Le vendredi 12 et le samedi 13 octobre, au Cabaret Sauvage à Paris (75). Toutes les dates en ligne.

Le Good Chance Theatre est né en 2015, à Calais. Ses fondateurs, deux anglais, Joe Robertson et Joe Murphy, lancent un théâtre éphémère et solidaire, pour permettre aux migrants et exilés de trouver un espace pour s’exprimer. Des ateliers sont organisés pendant la semaine, et chaque samedi est donnée une représentation ouverte au public, concrétisant le travail mené les jours passés. Après le démantèlement, le Good Chance Theatre présente à Londres le spectacle Jungle, salué par le critique. De retour en France, il s’installe à Aubervilliers, puis à Paris, Porte de la Chapelle et se trouve actuellement Place des Fêtes (19ème), au sein de l’espace Jean Quarré. Louise Bernard, directrice du Good Chance Theatre en France, vient présenter cette initiative, aux côtés d’Alfred Enoch, acteur britannique, passé par les castings d’Harry Potter, de Sherlock, actuellement bénévole pour animer des ateliers artistiques.

Good Chance Theatre, Place des Fêtes (Paris 19ème) à l’espace Jean Quarré, Centre d’Hébergement d’Urgence, jusqu’au 18 août.

C’est la tournée générale de ce soir ! 

Le Festival Les filets bleus fête son 113ème anniversaire. Concerts, spectacles, musiques actuelles et traditionnelles se rencontrent sur fond de culture bretonne et marine. 70 000 personnes sont attendues sur les 5 jours. Ce soir, c’est le groupe Kassav qui fera danser les visiteurs sur les rythmes du zouk.
Du 15 au 19 août, à Concarneau (Finistère, 29)

Le Festival Constellations réinterprète l’espace urbain, à travers le regard de 300 artistes venus de tous horizons autour d’un thème dominant, les arts numériques. Quatre parcours artistiques, mapping vidéo sur la cathédrale, expositions, la programmation est variée pour tout l’été.
Du 28 juin au 16 septembre, à Metz (Moselle, 57).

Le Grand Banquet au Mucem de Marseille se tient ce soir, dans l’esprit des bals populaires du 15 août. Manger, puis aller danser, passer par l’exposition « Manger à l’œil », et revenir pour un dernier tour de piste, c’est l’esprit de ce Grand Banquet, préparé par les chefs Emmanuel Perrodin et Gérald Passedat (avec Sébastien Dugast) et par la Compagnie du Tire-Laine.
Mercredi 15 août 2018, à 20h15, place d'Armes du fort Saint-Jean, à Marseille (13).

Les artistes des Négresses Vertes donnent aujourd’hui leurs coups de cœur : ils se sont laissés séduire par les textes d’Eddy Pretto, au carrefour du rap et de la chanson française,  le rock électro du groupe Grand Blanc et les séquences d’Albert Dupontel, pour son film Au revoir là-haut (2017).

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.