À l’occasion du 150e anniversaire de la mort du compositeur français Hector Berlioz, Anna Sigalevitch accueille Bruno Messina, directeur du plus grand festival international dédié à ce composteur de génie, en Isère. Il retrace le parcours et l’œuvre exceptionnels du musicien dans le studio du Mag de l’Eté.

Bruno Messina,  directeur du Festival Berlioz, auteur de "Berlioz" (Actes Sud).
Bruno Messina, directeur du Festival Berlioz, auteur de "Berlioz" (Actes Sud). © Maxppp / PHOTOPQR/LE DAUPHINE LIBERE/Michel THOMAS

Personnage singulier, figure inclassable dans l’histoire de la musique, au répertoire riche de grands écarts : le compositeur Hector Berlioz est toujours entouré d’un mystère épais. Issu d’une famille modeste et provinciale, il quitte son village de la Côte-Saint-André pour Paris à 18 ans, où il va révolutionner l’opéra sans jamais avoir étudié la musique auparavant. Des immenses cortèges de choristes et de musiciens aux œuvres délicates, plus intimistes et mélancoliques, Berlioz a imprimé sa marque dans le répertoire romantique, tout en s’affirmant comme un journaliste, écrivain et critique musical. Si l’Angleterre, l’Allemagne ou encore la Russie se sont épris de cet inventeur de génie, amoureux des instruments et de toutes leurs innovations, la France commence seulement à redécouvrir le virtuose

« C’est un homme de l’imaginaire pur, qui a pensé l’orchestre avant même d’en entendre un. Un visionnaire d’une modernité incroyable, qui préfère l’effet à la forme »

Depuis plusieurs années, Bruno Messina orchestre cette rencontre entre le public français et le maître romantique Berlioz dans le cadre d’un festival dans son village natal, à la Côte-Saint-André en Isère. Cette année, il se déroulera du samedi 17 août au dimanche 1er septembre. Bruno Messina est également en charge des commémorations nationales à l’occasion des 150 ans de la mort de Berlioz, une année de performances et de rencontres. Ethnomusicologue et ancien professeur, il signe aussi une biographie intimiste publiée aux Actes Sud, Berlioz, qui plonge dans le quotidien du village d’enfance du compositeur et retrace son exceptionnel parcours musical. 

Dans le journal de la culture du vendredi 16 août : 

  • Demain soir à 21 h, le festival Estival de la Jam rend hommage à Nick Drake dans un hommage dans le mythique club de jazz Baiser Salé ! 
  • Derniers jours pour profiter de la saison culturelle bordelaise, placée cette année sous le signe de la liberté ! Une riche programmation de spectacles et de performances à retrouver jusqu’au 20 août.
  • Il y a un an, la reine de la soul Aretha Franklin s’éteignait : pour ce premier anniversaire, c’est l’occasion de réécouter les plus grands tubes de cette icône à la voix titanesque.

Programmation musicale : 

  • Balance ton quoi, Angèle
  • Hector Berlioz
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.