Charlotte Lipinska reçoit le réalisateur Stéphane Brizé et le compositeur Alex Beaupain, tous deux jurés au Festival du Cinéma Américain de Deauville.

Stéphane Brizé est réalisateur et scénariste. Il débute en tant que technicien de l’audiovisuel dans les années 1980 et tourne rapidement son premier court-métrage, Bleu Dommage (1993), avec lequel il remporte le Grand Prix du Festival de Cognac. En 1999, il réalise son premier long-métrage, Le Bleu des villes. Il poursuit sa carrière derrière la caméra et se voit récompensé pour ses films Mademoiselle Chambon (2009), César 2010 de la meilleure adaptation, et La loi du marché (2015), César 2016 du meilleur acteur pour Vincent Lindon. La même année, Stéphane Brizé adapte également le roman Une vie de Maupassant, dans une création éponyme, en compétition au Festival de Venise, et saluée par le Prix Louis-Delluc. Son dernier long-métrage, En Guerre (2018), sorti en mai dernier, témoigne du refus de 1100 salariés de voir leur usine disparaître. Cet été, le réalisateur fait également partie du Jury du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

Alex Beaupain est auteur, compositeur et interprète. Après des études en Sciences Politiques, il compose pour le théâtre et le cinéma. Dans les années 2000, il rencontre Christophe Honoré et signe la partition de 17 Fois Cécile Cassard (2002). En 2005, Alex Beaupain sort chez Naïve un premier album, Garçon d’honneur, et inspire Les Chansons d’Amour (2007), qui reçoit l’Étoile d’Or de la meilleure musique en 2008. La carrière de l’artiste est lancée : il sort bientôt cinq albums littéraires et mélancoliques (33 Tours, Pourquoi battait mon cœur, Après moi le déluge, Les Gens dans l’enveloppe, Loin), influencés par les standards de la chanson française. Il participe en parallèle aux bandes originales de nombreux films et s’est notamment illustré en travaillant récemment pour le long-métrage Brillantissime (2018) de Michèle Laroque. Cet été, le compositeur fait, lui-aussi, partie du Jury du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

44ème Festival du Cinéma Américain de Deauville, du 31 août au 9 septembre 2018.

C’est la tournée générale de ce soir

* Le Festival International des Jardins espère plonger les spectateurs de manière originale dans le monde des idées. Prendre une pause dans un jardin de méditation japonais bleu Klein ou chercher le fantôme de Magritte dans l’œuvre d’Eric Sander « Ceci n’est pas un jardin » devient possible le temps d’une saison.
Du 24 avril au 4 novembre, domaine de Chaumont sur Loire (41).

* Le Cabaret Vert, festival éco-responsable et Do It Yourself, s’ouvre pour une 14ème édition. Deux scènes supplémentaires et une programmation hip-hop avec DJ Snake, Suprême NTM ou encore Booba raviront les festivaliers le temps d’un week-end prolongé.
Du jeudi 23 au dimanche 26 août, à à Charleville-Mézières (08).

* Le film d’animation japonais, Silent Voice, sort aujourd’hui sur les écrans français. La réalisatrice Naoko Yamada adapte le manga à succès de Yoshitoki Ôima et dévoile au cinéma l’histoire de Nishimiya, une élève douce attentionnée, harcelée par Ishida en raison de sa surdité. Le jeune garçon cherchera pourtant à se faire pardonner des années plus tard, en apprenant la langue des signes.
Sortie en salles, mercredi 22 août.

Alex Beaupain compose le programme des coups de cœur

L’album Paint Myself (2018) de Sage, ancien de Revolver, enveloppe les auditeurs de ses piano-voix intimistes et de ses chansons aux réminiscences électro, héritées du premier album du musicien. Le film Un couteau dans le cœur (2018), de Yann Gonzalez, raconte quant à lui un été parisien de 1979, où Anne, productrice de pornos gays, est confrontée à l’assassinat d’un de ses acteurs et se retrouve entraînée dans une sombre enquête. Enfin, Hania Yanagihara emporte les lecteurs avec Une vie comme les autres, dans laquelle quatre amis de fac, venus conquérir New York, témoignent d’une épopée romanesque et d’une chronique de l’amitié masculine.

Le livre L’Obs, par Grégoire Leménager

La rentrée littéraire avec Philip Roth et Maylis de Kerangal
Dossier littéraire « Philippe Roth », L’Obs, à paraître le 23 août.
Un monde à portée de main, Maylis de Kerangal, Gallimard, paru le 16 août.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.