Charlotte Lipinska reçoit le groupe de pop-soul Kimberose, et la funambule Tatiana-Mosio Bongonga.

Tatiana-Mosio Bongonga, perfomance pour les 30 ans de la fondation BNP Paribas - 13 octobre 2014 à Paris
Tatiana-Mosio Bongonga, perfomance pour les 30 ans de la fondation BNP Paribas - 13 octobre 2014 à Paris © AFP / Eric Feferberg

Kimberose voit le jour en 2015, parce qu’enfin « Kimberly Ose ». Kimberly Kitson Mills est en effet passée par les bancs de la faculté de psychologie et ceux d’une école d’infirmier, avant de tout abandonner pour se consacrer à la musique. Soutenue par son compagnon et futur guitariste, Anthony Hadjadj, rencontré à l’université, elle pousse les portes du pavillon Baltard en 2013 et participe à la Nouvelle Star. Elle reprend Pink Martini ou encore Des’ree. Après l’émission,  « elle sent que sa place est sur scène » et espère débuter une carrière «  à sa manière avec sa musique, son groupe, son cocon. » François Fuchs et Fred Drouillard, respectivement bassiste et batteur, la rejoignent et planchent sur le premier EP. En 2017, « It’s Probably Me » est disponible dans les bacs et un live dans Taratata marque les débuts de Kimberose. L’histoire continue : le 16 mars dernier sort « Chapter One », premier album du groupe. Replonger dans les racines soul et emprunter à des territoires plus modernes et plus pop, c’est le pari audacieux du groupe et de sa jeune chanteuse, que l’on compare déjà aux grandes divas telles Amy Winehouse et Billie Holiday. Le groupe sera en concert cet été et en tournée à partir de septembre dans toute la France. 

  • Mercredi 1er août 2018 : Carolles (50) – Festival Jazz en Baie 
  • Vendredi 24 août 2018 : Blois (41) – Festival Des Lyres d’été 
  • Samedi 25 août 2018 : Condette (62) - Château d’Hardelot, Centre Culturel de l’Entente Cordiale. 

Tournée : La Hulpe (Belgique), Mouilleron-Le-Captif (85), Chelles (77), Bellerive-sur-Allier (03), Paris (75), saint-Chamond (42), Bethune (62), Le Havre (76), Tourcoing (59)…

Tatiana-Mosio Bongonga a, elle-aussi, hésité entre la psychologie et la vie d’artiste. Dès l’âge de 7 ans, en voyant traverser une funambule, elle sait qu’elle veut faire ce métier. Elle s’inscrit l’année suivante à l’école du cirque, « Les Aristochats », situé à Hérouville Saint-Clair, et apprend l’art funambulesque pendant près de 13 années. Elle entre ensuite à l’école Balthazar à Montpellier et enchaîne avec le Centre National des Arts du Cirque de Châlon-en-Champagne, dont elle est diplômée en 2007. Elle trace sa route et intègre plusieurs compagnies, avant de prendre part à de nombreux grands événements : l'ouverture du Festival Panafrica en 2009 à Algers, Rock en Cirque en décembre 2011, ou encore le Festival Mondial du Cirque de Demain, où elle obtient la Médaille d’Or pour son numéro de funambule en janvier 2012. Deux ans plus tard, elle cofonde le collectif Basinga et crée en 2016, le spectacle « Esquif » en collaboration avec les compagnies In Extrémiste et Surnatural Orchestra. Dernière prouesse en date, la traversée de Montmartre, réalisée à l’occasion du festival Paris l’été le 21 juillet dernier. Perchée à 35 mètres de hauteur, elle défile en direction du Sacré-Cœur.

La carrière de l’artiste est aussi internationale, Tatiana-Mosio Bonbonga se produira le 2 août prochain au festival Passage à Helsingor (Danemark), avant de passer par les routes du Japon, et de revenir en France les 9, 22 et 28 septembre prochains.   

  • 9 septembre 2018: « Lignes ouvertes » – Forme d’exception sur mesure - Inauguration du Théâtre – A4 - Saint Jean d'Angély (17) 
  • 22 septembre 2018: « Traversée » – Projet de territoire – création 2018 - Ouverture de la saison culturelle - Garges (95) 
  • 28 septembre 2018: « Soka Tira » – petite forme - Ouverture de saison - Pantin (93) 

C’est la tournée générale de ce soir !   

  • L’exposition « Génération Y à l’épreuve de l’art », présente les photographies des jeunes talents d’aujourd’hui. À découvrir, les mythiques clichés en noir et blanc du studio Harcourt, qui tire le portrait de la comédienne Sara Forestier, de la boxeuse Maïva Hamadouche, du footballeur Raphaël Varane ou encore de l’acteur Vincent Lacoste. 

Du 2 mai au 31 octobre 2018, au Studio HARCOURT, à Paris. Visites de 10h-18h, mercredis, vendredis et samedis. 

  • Le festival Humour et Eau salée, drôle et décalé, « tous azimuts », autour du thème « Sport et animaux, mais pas forcément ensemble ! » propose des films et des spectacles, pour tous les publics. 

Du 28 juillet au 3 août, à Saint-Georges de Didonne (Charente-Maritime) 

  • Le camion qui bulle fait la tournée des plages et organise des animations autour de la bande-dessinée, en partenariat à chaque étape avec un libraire local. Prochaine destination : Noirmoutier, le mardi 31 juillet avec une dédicace de Jean-Louis Pesch, dessinateur des aventures de Sylvain et Sylvette.   

Du 20 juillet au 11 août, étapes aux Sables d'Olonnes, à Royan, à Hossegor, à Saint-Pierre-la-Mer, à Palavas-les-Flots, à Hyères, à Antibes et enfin à Avignon. 

Sans oublier les coups de cœurs des invités… C’est Kimberose qui ouvre le bal avec l’artiste Rosalia et son titre « Malamente », alliant tradition espagnole, modernité, flamenco et musique urbaine ; la série The End of The F***ing World, diffusée sur Netflix, mettant en scène un ado psychopathe en herbe et une rebelle en quête d'aventure ; et l’exposition « L’ombre de la vapeur Adrien M et Claire B », se tenant à la fondation Martell à Cognac, jusqu’en avril 2019.
 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.