Figure de proue du théâtre public, Nicolas Bouchaud sera à nouveau sur les planches à la rentrée avec la reprise de la pièce "Un ennemi public" d’Ibsen mise en scène par Jean-François Sivadier, en tournée dans toute la France.

Nicolas Bouchaud
Nicolas Bouchaud © AFP / JOEL SAGET

Nicolas Bouchaud préfère sillonner les routes de province pour diffuser son art plutôt que de s’installer dans un théâtre parisien. Pour lui, le métier d’acteur n’est pas une vocation, il se forge de spectacle en spectacle, de personnage en personnage – en passant du Roi Lear à Danton, de Galilée à Don Juan. Ambassadeur des intermittents du spectacle en colère en 2014, il reste un fervent défenseur du théâtre public. Sensible à l’importance du collectif dans son jeu, il s’emploie à explorer la force de la parole dans des seul-en-scène audacieux. 

« Les gens ne le savent pas, mais ce ne sont pas eux qui m'écoutent. C'est moi qui les écoute. »

L'actu théâtrale de Nicolas Bouchaud

À la rentrée, il retrouvera son fidèle compagnon Jean-François Sivadier en campant à nouveau L’ennemi du peuple dans la pièce éponyme d’Ibsen, en tournée dans toute la France.

Pour avoir voulu dénoncer la pollution des eaux thermales qui font la renommée de la ville, le héros est rejeté par notables et journalistes qui préfèrent fermer les yeux pour protéger leurs intérêts, en empêchant la fermeture de l’établissement. 

Il officiera aussi dans Les Démons de Fiodor Dostoïevski au Théâtre National Populaire et Maîtres anciens de Thomas Bernhard qu’il reprend au Théâtre de la Bastille. L’occasion pour Nicolas Bouchaud de continuer à questionner l’art de l’acteur, dans une quête itinérante qu’il n’a pas fini de mener. 

Dans le journal de la culture du 30 juillet 2019

  • Plus de 350 documents intimes et inédits à découvrir au musée Louis de Funès, inauguré mercredi 31 juillet à Saint-Raphaël
  • Douze ans après sa mort, le réalisateur Ingmar Bergman sera mis à l’honneur avec la sortie dans les salles de son film Fanny et Alexandre en version restaurée.
  • Les Chorégies d’Orange, le plus ancien festival lyrique du monde, accueillent Karine Deshayes ce vendredi 2 août et le mardi 6 août dans le rôle de Donna Elvira pour le Don Giovanni de Mozart

Programmation musicale : 

  • Hurricane, Bob Dylan
  • À l'horizontale, Aloïse Sauvage
Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.