La nouvelle édition du festival Paris l’Été des arts de la scène se tient jusqu’au 3 août en Île-de-France. Les chorégraphes Christian Rizzo et Josef Nadj, ainsi que la metteuse en scène Caroline Guiela Nguyen sont au micro d’Anna Sigalevitch.

Cette année encore, de nombreux arts sont représentés dans l’édition 2019 du festival Paris l’Été et les artistes investissentune trentaine de lieux inédits. Théâtre, danse, cirque, musique, performances et installations in situ se succèdent pendant trois semaines sur des scènes éphémères surprenantes, du musée du Louvre à la gare de l’Est en passant par le lycée Jacques Decour. Stéphane Ricordel, le codirecteur de l’évènement depuis 2016, est à la table du Mag de l’Eté et revient sur la mission du festival : élargir et faciliter l’accès à la culture. 

Une danse folkorique improvisée dans les rues d’Istanbul, portée un groupe d’inconnus : le souvenir de cette scène a inspiré le chorégraphe Christian Rizzo, qui monte un ballet énergique et moderne avecD’après une histoire vraie, présenté jusqu’au 3 août au lycée Jacques Decour. Les huit danseurs signent un hymne au bonheur de danser, dans une chorégraphie qui renoue avec les premières années rock du chorégraphe et plasticien touche-à-tout. 

Le chorégraphe Josef Nadj explore lui aussi différentes pratiques : la danse, les arts plastiques et la photographie. Avec la création Mnémosyne, il associe clichés mystérieux et performance scénique, dans une exposition et un spectacle visible tous les jours jusqu’au 3 août au lycée Jacques Decour. Il s’y entoure d’objets momifiés dans une chambre noire, le temps d’une performance qui interroge le passage du temps. 

Caroline Guiela Nguyen veut quant à elle donner à entendre et à voir les histoires douloureuses de personnages ordinaires, que l’on représente peu au théâtre. Elle met en scène Mon Grand Amour jusqu’au 3 août dans un appartement rue de Tolbiac, un spectacle qui présente trois récits intimes. La troisième histoire est incarnée par un comédien amateur qui vient compléter le projet. 

Dans l’agenda de la culture du mercredi 31 juillet : 

Programmation musicale :        

  • Paris tropical, Minuit
  • Fixture picture, Aldous Harding
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.