Aujourd'hui, François-Régis Gaudry met les pieds dans l'eau pour aller récolter... du riz, en Camargue plus précisément. Et nous livre sa recette du riz à la tomate...

Variétés de riz de Camargue;
Variétés de riz de Camargue; © AFP / MOIRENC Camille / hemis.fr

Je ne vous emmène ni en Chine ni en Inde, qui sont les deux géants de la production mondiale de riz, mais en Camargue. Aigues-Mortes à l’ouest, la plaine de la Crau à l’est, et Beaucaire au Nord… C’est dans ce delta du Rhône que s’activent quelques 160 riziculteurs. La récolte 2020 a débuté il y a quelques jours et bonne nouvelle, c’est un excellent cru ! 

On a beaucoup parlé ces derniers mois de souveraineté alimentaire et de circuits courts, et bien c’est le moment de consommer ce riz "made in France" d’excellente qualité et qui joue de surcroît, on va le voir, un rôle écologique important. J’ai rencontré Arnaud Bonnard, ingénieur et sélectionneur au Centre Français du Riz à Arles, qui présente ce riz et son terroir.

Au cœur de ce vaste parc Naturel régional de Camargue, j’ai aussi rencontré Bertrand Mazel, il est producteur de riz et président du Syndicat des Riziculteurs de France. J’ai découvert avec lui que le riz a un autre allié naturel. Un allié qui vient du ciel. Alors ce ne sont pas les flamands roses qui ont plutôt tendance à piétiner les rizières et faire pas mal de dégâts mais c’est... le mistral.

Bertrand Mazel, président des riziculteurs de France et Arnaud Bonnard, sélectionneur au centre français du riz à Arles.
Bertrand Mazel, président des riziculteurs de France et Arnaud Bonnard, sélectionneur au centre français du riz à Arles. © Radio France / François-Régis Gaudry

Qu’on se le dise : la riziculture française est la plus sobre du monde en traitements phytosanitaires. A titre d’exemple, on en utilise 3 fois moins fois moins que nos voisins italiens. Et 18 % des surfaces sont désormais en agriculture biologique. Le riz de Camargue est d’ailleurs l’une des céréales stars des magasins bio, même si on en trouve de plus en plus dans la grande distribution. Autre atout par rapport à nos voisins, c’est l’IGP, Indication Géographique Protégée que la filière a obtenu en 2000 et qui encadre notre riz d’un cahier des charges strict. Bertrand Mazel revient sur l’intérêt de cette IGP.

Comment déguster le riz de Camargue ? En voici une recette...

  • 200 g de riz long de Camargue
  • 2 belles tomates bien mûres
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Huile d’olive
  • Sel

- Eplucher l’oignon et l’ail. Dégermer ce dernier. Les émincer finement.

- Dans une cocotte, à feu moyen, verser un filet d’huile d’olive, et faire revenir l’oignon et l’ail jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Détailler les tomates en gros quartiers et les faire revenir. La tomate doit être un peu de son eau. 

- Verser le riz, mélanger avec une cuillère en bois, verser 40 cl d’eau, ajouter une bonne pincer de sel et faire cuire à feu doux pendant 12 minutes environ. Le riz doit avoir absorbé l’eau et le jus des tomates. Servir.

On peut aussi ajouter quelques pistils de safran, qu’on a fait préalablement infuser dans un peu d’eau froide.

Programmation musicale
Thèmes associés
(Ré)écouter Le marché de François-Regis Gaudry