La semaine dernière, vous nous emmeniez sur l’île d’Oléron pour déterrer une vieille variété d’oignon local, l’oignon de Saint-Turjan. Cette semaine, on passe de la terre à la mer avec un poisson que l’on ne pêche que sur les côtes de Charente et de Gironde.

Céteaux sur les étals de la Criée
Céteaux sur les étals de la Criée © Radio France / François-Régis Gaudry

Les amoureux d’Oléron qui fréquentent les restaurants de l’île connaissent sans doute le petit poisson dont je vous parle aujourd’hui : le céteau. Un poisson plat de la famille des Soleidés, comme sa cousine la sole.

Il se reconnaît à une forme allongée, une face blanche et une face brune avec des tâches bleues caractéristiques. Et s’il est petit par la taille - entre 12 et 20 centimètres - il est grand par le goût. 

On en sait quelque chose du côté de la Cotinière, le premier port de pêche d’Oléron situé sur la côte Ouest de l’île. Je vous propose d’aller faire un tour à la criée de la Cotinière avec Eric Renaut, directeur de l’organisation de producteurs.

Céteaux cuits à la poêle
Céteaux cuits à la poêle © Radio France / François-Régis Gaudry

Préparation des céteaux :

Videz-les, grattez la peau et faites cuire dans une poêle avec de l’huile d’olive (ou du beurre) quelques minutes sur chaque face. Et bon appétit !

Programmation musicale
  • Delgres, Pascal Danae, Rafgee, Baptiste BrondyAléas2020
L'équipe
(Ré)écouter Le marché de François-Regis Gaudry