Nos critiques ont-il aimé "L’Evangile selon Yong Sheng" de Dai Sijie, "Au-delà des frontières" d'Andreï Makine, "La Goûteuse de Hitler" de Rosella Postorino, "So Sad Today" de Melissa Broder, "Deux sœurs" de David Foenkinos ?

Que lire en ce moment ? Voici les conseils de nos critiques !
Que lire en ce moment ? Voici les conseils de nos critiques ! © Getty / Luis Alvarez

Avec Olivia de Lamberterie (Elle), Patricia Martin (France Inter), Jean-Claude Raspiengeas (La Croix) et Arnaud Viviant (Transfuge) 

► Que lire ? Différents livres passés au crible des critiques du Masque & la Plume sont à retrouver ici.

"L’Evangile selon Yong Sheng" de Dai Sijie

9 min

"L’Evangile selon Yong Sheng" de Dai Sijie : les critiques du "Masque & la Plume"

Le Chinois Dai Sijie, installé en France en 1984 et reparti dans son pays en 2011, auteur d’un premier roman, en 2000, Balzac et la petite tailleuse chinoise, qui fut un succès mondial, voici L’Evangile selon Yong Cheng

En Chine méridionale, Yong Sheng, né en 1911 avec un seul testicule, est le fils d’un artisan qui fabrique des sifflets pour colombes qui sont attachés à leurs pattes et font des musiques magnifiques. Marié de force à 14 ans, Yong Sheng, sous l’influence de son institutrice, la fille d’un pasteur américain, décide de devenir le premier pasteur chinois de la ville. Il fait des études de théologie à Nankin et revient dans sa ville natale de Putian jusqu’à l’avènement, en 1949, de la République populaire de Mao, qui annonce la Révolution culturelle. Et qui fait de Yong Sheng « un agent secret de l’impérialisme »

Dans Yong Sheng,  Dai Sijie a beaucoup mis de son propre grand-père, qui était pasteur...

► Chez Gallimard

"Au-delà des frontières" d'Andreï Makine

5 min

"Au-delà des frontières" d'Andreï Makine : les critiques du "Masque & la Plume"

Andreï Makine, prix Goncourt 1995 pour Le testament français et devenu académicien français en 2016, publie Au-delà des frontières

Un roman qui tourne autour d’un manuscrit, laissé par un mystérieux Vivien de Lynden, obsédé par la décadence de l’Occident, le titre de son texte ne faisait pas mystère de ses idées : c’est « Le grand déplacement ». La mère de Vivien de Lynden a envoyé ce manuscrit au narrateur qui est l’ami du maître à penser de Vivien, Gabriel Osmonde, dans le but de faire paraître ce brûlot. Et dans ce brûlot, portrait d’une France sens dessus dessous, tout y passe : haine pour les élites et les médias, hantise de l’immigration,  haro sur l’antiracisme – texte effrayant dont on peut lire des extraits enchâssés dans ce roman...  

► Chez Grasset

"La Goûteuse de Hitler" de Rosella Postorino 

10 min

"La Goûteuse de Hitler" de Rosella Postorino : les critiques du "Masque & la Plume"

Un roman de l’Italienne Rosella Postorino, traduit par Dominique Vittoz chez Albin Michel. 

Ce roman est inspiré d’une histoire vraie, celle de Margot Wölk, devenue ici Rosa Sauer. En 1943, dans son quartier général de Prusse orientale, appelé « la tanière du loup », Hitler, qui craignait toujours d’être empoisonné, demanda à dix femmes de goûter les plats qu’il allait consommer. Rosa, âgée alors de 26 ans, s’exécute sous la menace des SS et se demande chaque fois si la première bouchée n’est pas la dernière. Sans compter qu’elle vient de Berlin et qu’elle est considérée comme une étrangère par les autres femmes. Et puis il y a aussi l’odieux lieutenant Ziegler, qui est amoureux d’elle... 

Le roman se présente comme la confession tardive de la goûteuse d’Hitler, qui se considère comme « à la fois victime et coupable puisqu’elle a contribué à maintenir en vie un monstre »

► Chez Albin Michel

"So Sad Today" de Melissa Broder

6 min

"So Sad Today" de Melissa Broder : les critiques du "Masque & la Plume"

So Sad Today, traduit de l’anglais par Clément Ribes aux éditions de l’Olivier, c’est le titre du livre de Melissa Broder et c’est d’abord le nom du compte Twitter (780 000 followers) qui a fait le succès de cette jeune poétesse californienne, devenue en quelques années une icône d’internet. Voici donc un recueil de ses chroniques 2.0 sur la dépression, qui l’aurait gagnée dès ses 12 ans, et dont voici quelques titres de chapitres : « Aime comme si tu essayais de combler un vide existentiel sans fond avec quelqu’un qui s’y noiera », « L’art de ne jamais être à la hauteur », ou « Gardez vos amis près de vous et votre anxiété encore plus près ». On y apprend en prime son fétichisme pour le vomi, son addiction aux Nicorettes et au yoga tantrique, la maladie orpheline de son mari ou les sextos qu'elle échange avec des inconnus. 

► Aux éditions de L’Olivier

"Deux sœurs" de David Foenkinos 

10 min

"Deux s½urs" de David Foenkinos : les critiques du "Masque & la Plume"

Le nouveau roman de David Foenkinos, dont Le Mystère Henri Pick est adapté au cinéma par Rémi Bezançon, avec Fabrice Luchini (le film sort le 6 mars). 

Deux sœurs s’ouvre par une séparation : Mathilde, la trentaine, prof de lettres et fan de L'éducation sentimentale de Flaubert, apprend de la bouche de son compagnon qu’il la quitte, alors qu’il lui promettait de l’épouser. Etienne a cédé aux avances de son ex, Iris, revenue d’Australie après cinq ans d’absence. Pour Mathilde, c’est un cauchemar. D’autant qu’elle est mise à pied pour avoir giflé un élève. Elle est finalement recueillie par sa sœur, Agathe, dans le petit appartement qu'elle occupe avec son mari Frédéric et leur fille Lili. Le roman est le récit de cette cohabitation risquée et de la terrifiante métamorphose de Mathilde...

► Chez Gallimard

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 7 mars

► Réservation en ligne disponible 15 jours avant la date d'enregistrement, à 7h sur le site de la Maison de la Radio (places gratuites)

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.