Vos fidèles critiques vous recommandent-ils d'aller voir "Anna" de Luc Besson, "Vita et Virginia" de Chanya Button, "L’oeuvre sans auteur" de Florian Von Donnersmarck, "The Operative" de Yuval Adler, "Persona non grata" de Roschdy Zem, "Diego Maradona" d'Asif Kapadia, "Her Smell" d'Alex Ross Perry ?

Les films à aller voir en ce début de mois d'août
Les films à aller voir en ce début de mois d'août © Getty / Jeff Mendelson / EyeEm

Autour de Jérôme Garcin, pour en débattre nos critiques

  • Sophie Avon (Sud-Ouest)
  • Nicolas Schaller (L’Obs)
  • Pierre Murat (Télérama) 
  • Xavier Leherpeur (7èmeObsession)

CINE CINEMA | Différents films à l'affiche passés au crible des critiques du Masque & la Plume sont à retrouver ici.

« Anna », de Luc Besson

6 min

"Anna" de Luc Besson : les critiques du Masque et la Plume

C'est le 18e film de Luc Besson. Avec Sasha Luss, Helen Mirren, Luke Evans.Anna (Sasha Luss), a 24 ans, elle vend des poupées russes sur le marché de Moscou. Elle est elle-même une matriochka, puisqu’elle est aussi top model, à Paris, tueuse à Milan, agent double partout, lesbienne et hétérosexuelle. Un « Nikita » 2019, en plus puéril ! 

« Vita et Virginia », de Chanya Button

7 min

"Vita et Virginia" de Chanya Button : les critiques du Masque et la Plume

C'est le deuxième long-métrage de la Britannique Chanya Button. Le récit de la grande histoire d’amour entre Virginia Woolf (Elizabeth Debicki) et  Vita Sackville-West (Gemma Arterton). Les deux romancières anglaises, l’une révolutionnaire, c’est Woolf, l’autre mondaine, c’est Sackville-West, étaient mariées quand elles ont eu le coup de foudre, en 1922. Cette love story a donné un chef d’œuvre, « Orlando », mais ce n’est pas le cas de ce film sur la passion sans passion. 

« L’Œuvre sans auteur », de Florian von Donnersmarck

9 min

"L’oeuvre sans auteur" de Florian von Donnersmarck : les critques du Masque et la Plume

Un film en deux parties, trois heures au total, de l’Allemand Florian Henckel Von Donnersmarck, à qui on doit « La Vie des autres ». Le fil conducteur de ce film qui raconte l’histoire de l’Allemagne du nazisme au communisme, et puis du communisme au  capitalisme, c’est Kurt Barnet (Tom Schilling) : enfant à Dresde en 1937, il est conduit par sa tante schizophrène à l’expo sur l’art dégénéré. Kurt grandit, tombe amoureux d’Elllie (Paula Beer), la fille du médecin SS (Sebastian Koch) qui a interné et tué sa tante. Lequel médecin va devenir, après guerre, un mandarin de la RDA, où Kurt peint à fresque des ouvriers avec  faucille et marteau. Dans la dernière partie du film, Kurt passe à l’Ouest, découvre la liberté de l’art moderne dans le monde capitaliste et veut confronter son beau-père, toujours médecin, à son abominable passé. Donnersmarck dit s’être inspiré de la vie du peintre Gerhard Richter.

« The Operative », de Yuval Adler

6 min

"The Operative" de Yuval Adler : les critiques du Masque et la Plume

Avec Diane Kruger et Martin Freeman. Diane Kruger, c’est Rachel, une ancienne agente du Mossad infiltrée à Téhéran et devenue la maîtresse d’un riche homme d’affaires iranien, qui disparaît sans laisser de trace. Et que son référent, Thomas (Martin Freeman), recherche dans le but soit de la mettre sous contrôle, soit de l’éliminer. Le film se déroule entre Téhéran, Jérusalem, Cologne et Leipzig. Adapté du roman d’un ancien espion israélien.

« Persona non grata », de Roschdy Zem

6 min

"Persona non grata" de Roschdy Zem : les critiques du Masque et la Plume

Le 5e film comme réalisateur de Roshdy Zem et remake d’un film brésilien, avec Nicolas Duvauchelle, Raphaël Personaz et Roshdy Zem. Les deux premiers, soit José Nunes et Maxime Charasse, sont associés minoritaires dans une entreprise de BTP en difficulté, sur la côte languedocienne. Ils chargent un tueur à gages, joué par Roshdy Zem, d’éliminer leur autre associé... Un polar social sorti le 17 juillet.

« Diego Maradona », d'Asif Kapadia

5 min

"Diego Maradona d'Asif Kapadia : les critiques du Masque et la Plume

Un documentaire, présenté à Cannes en sélection officielle et sorti le 31 juillet, d’Asif Kapadia. Un portrait du footballeur argentin qui a fait gagner la Coupe du monde à son pays en 1986, puis a échoué en finale en 1990 avant de devenir un entraîneur dans un club de D2 mexicain. L’autre héroïne du film, c’est Naples, ville pauvre qui a acheté Maradonna à prix d’or et fait de lui son demi-dieu. 

« Her Smell », de Alex Ross Perry

2 min

"Her Smell" de Alex Ross Perry : les critiques du Masque et la Plume

AvecElisabeth Moss dans le rôle de Becky Something, une star punk rock ravagée par l’alcool et la drogue. Hystérique et vociférante, détruit tout et tout le monde autour d’elle et court après l’inspiration de ses premiers succès et des années où son groupe remplissait les stades.... 

Les conseils éclairés des critiques du Masque & La Plume

Prochain enregistrement le jeudi 14 août à Ground Control

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.