Sous le feu de nos critiques : "Le Grand Bain" de Gilles Lellouche, "Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino, "Cold War" de Pawel Pawlikowski , "Bohemian Rhapsody" de Bryan Singer, "En liberté !" de Pierre Salvadori, "La tendre indifférence du monde" d'Adilkhan Yerzhanov.

Quels films les critiques ciné du Masque et la Plume ont aimé ou détesté ?
Quels films les critiques ciné du Masque et la Plume ont aimé ou détesté ? © Getty / Chatchai Pumpruk / EyeEm

► Qu'aller voir au cinéma ? Différentes critiques du Masque & la Plume sont à retrouver ici.

"Le Grand Bain", de Gilles Lellouche 

Dans ce The Full Monty à la française, sept éclopés de la vie forment une équipe de natation synchronisée et prétendent concourir à des championnats mondiaux, en Norvège. Delphine (Virginie Efira), une ancienne gloire des bassins qui se noie dans l’alcool, et Amanda (Leïla Bekhti), qui donne ses ordres depuis son fauteuil roulant, sont chargés de transformer nos Pieds Nickelés en Esther Williams pour Bal des sirènes : sous le bonnet en caoutchouc, il y a Mathieu Amalric, shooté au Xanax, Benoît Poelvoorde, vendeur de piscines en faillite, Guillaume Canet, explosif, Jean-Hughes Anglade, rocker raté employé dans une cantine scolaire, ou encore Philippe Katerine, affecté au rangement des bouées. Une comédie à la fois chlorée et euphorisante, sur une bande originale années 1980. 

► Retrouvez les avis de nos critiques sur Le Grand Bain juste ici 

8 min

"Le Grand Bain" - la critique du film par Le Masque et la Plume

"Silvio et les autres", de Paolo Sorrentino 

Long portrait (2h40 !) de Silvio Berlusconi par Paolo Sorrentino, avec Toni Servillo dans le rôle-titre. Toni Servillo qui avait il y a dix ans un autre politique italien, Giulio Andreotti, dans un autre film de Sorrentino, Il Divo. 

Dans un style très kitsch et très clinquant, Paolo Sorrentino raconte la vie et les frasques du Cavaliere, dont l’ascension médiatique est rythmée par des jeux de télé débiles et par des fêtes pour vieux libidineux avec bimbos cocaïnées en bikini. C’est le portrait d’un bouffon mégalo mais aussi d’un populiste très populaire. Contrairement à Nanni Moretti dans Le Caïman, Sorrentino semble s’amuser de ce parcours grotesque dans un film d’un mauvais goût berlusconien destiné à l’origine à la télé...

7 min

"Silvio et les autes" - la critique du film par Le Masque et la Plume

"Bohemian Rhapsody", de Bryan Singer 

Autre biopic, celui de Freddie Mercury, l’extravagant chanteur de Queen, mort à Londres en 1991, à 45 ans, du Sida. 

Objet bizarre si l’on sait que, au début Mercury devait être interprété par Sacha Baron Cohen et que, entre temps, Bryan Singer a été renvoyé après avoir tourné 85% du film pour être remplacé par Dexter Fletcher, qui n’est même pas crédité au générique. Bref, le film suit l’histoire du groupe jusqu’au fameux et phénoménal concert de Wembley, en 1985, alors que Mercury se savait malade du sida.

► Retrouvez les avis de nos critiques sur Bohemian Rhapsody juste ici

6 min

"Bohemian Rhapsody" - la critique du film par Le Masque et la Plume

"Cold War", de Pawel Pawlikowski  

Le film, dans un magnifique noir et blanc, a obtenu à Cannes le prix de la mise en scène. Il est signé Pawel Pawlowski, le réalisateur  polonais de Ida

Dans Cold War, Pawlowski raconte l’impossible amour entre une chanteuse et un pianiste  polonais, Zula (Joanna Kulig) et Wiktor (Tomasz Kot) dans les années 1950/1960, en pleine Guerre Froide. Wiktor a profité d'un déplacement du groupe folklorique à Berlin-Est pour passer à l'Ouest et rejoindre Paris, mais Zula a refusé de le suivre. Elle épousera plus tard un Italien afin de quitter la Pologne et rejoindre Viktor à Paris, mais elle aura du mal à se faire à la bohème jazz et repartira pour la Pologne, où Wiktor la suivra, mais pour être incarcéré pendant 5 ans... 

5 min

"Cold War" - la critique du film par Le Masque et la Plume

"En liberté !", de Pierre Salvadori 

Le film s’ouvre par l’intervention musclée d’un superflic niçois dans une piaule de narcotrafiquants. C’est le capitaine Santi (Vincent Elbaz) tombé dans l’exercice de sa fonction et enterré en héros. Sa veuve, Yvonne, inspectrice de police (Adèle Haenel) et leur jeune fils lui vouent un culte quasi religieux. Mais elle va vite découvrir que son mari était un authentique ripou, dont elle va s’employer à réparer les torts qu’il a commis. 

Elle va alors s’allier avec Antoine (Pio Marmaï, marié ici à Audrey Tautou), qui a été injustement incarcéré par le capitaine Santi. Quand il sort de prison, Antoine est une bombe explosive, qui a la fâcheuse habitude de mordre les oreilles. 

Ensemble, la fliquesse et le prisonnier vont semer le chaos. Mais un chaos burlesque et même absurde, bourré de parodies. 

7 min

"En liberté !" - la critique du film par Le Masque et la Plume

"La tendre indifférence du monde", d'Adilkhan Yerzhanov

Ça se passe au Kazakhstan, aux confins de la Russie et de la Chine, dans des espaces immenses et vierges, magnifiquement filmés

Une jeune femme, Saltanat, qui lit L’étranger de Camus, part pour la plus grande ville du pays, Almaty, où elle doit se vendre à un homme très riche pour éponger les dettes de sa famille. Elle est accompagnée par un chevalier servant, un protecteur très costaud et un peu simplet, qui aime la peinture. 

Ensemble, ils vont découvrir un monde où la violence le dispute à la corruption. Un Bonnie and Clyde du grand Est.

3 min

"La tendre indifférence du monde" - la critique du film par Le Masque et la Plume

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 15 novembre

Au programme des livres, avec Olivia de Lamberterie (Elle), Patricia Martin (France Inter), Frédéric Beigbeder (Figaro Magazine) et Arnaud Viviant (Transfuge) 

  • Le meurtre du Commandeur », de Haruki Murakami (Belfond)  
  • Munkey Diaries », de Jane Birkin (Fayard)
  • Ça raconte Sarah », de Pauline Delabroy-Allard (Minuit) 
  • Leurs enfants après eux », de Nicolas Mathieu (Actes Sud)
  • En marche », de Benoît Duteurtre (Gallimard) 

Et du cinéma avec Sophie Avon (Sud-Ouest), Pierre Murat (Télérama), Jean-Marc Lalanne (Inrockuptibles) et Xavier Leherpeur (7ème Obsession)

  • Crazy rich Asians, de Jon M. Chu
  • Heureux comme Lazzaro, de Alice Rohrwacher
  • High Life, de Claire Denis
  • Kursk, de Thomas Vinterberg
  • Un amour impossible, de Catherine Corsini
  • Mon cher enfant, de Mohamed Ben Attia 
  • Un homme pressé, de Hervé Mimran
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.