Nos critiques ont-ils aimé "Les filles du docteur March" de Greta Gerwing, "La vérité" d'Hirozaku Kore-eda, "L’art du mensonge" de Bill Condon, "La Sainte famille" de Louis-Do de Lencquesaing, "Le lac aux oies sauvages" de Diao Yinan, "Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaoping et "Jésus" d'Hiroshi Okuyama ?

Ces films qu'il faut aller voir, ou pas, ces prochains jours d'après "Le Masque et la Plume"
Ces films qu'il faut aller voir, ou pas, ces prochains jours d'après "Le Masque et la Plume" © Getty / Oskar Bayer

Avec nos chers critiques

  • Xavier Leherpeur (7eme Obsession)
  • Charlotte Lipinska (Vogue)
  • Eva Bettan (France Inter) 
  • Pierre Murat (Télérama) 

"Les Filles du docteur March", de Greta Gerwig

6 min

"Les filles du Docteur March", de Greta Gerwig

Par Jérôme Garcin

Un film avec Saoirse Ronan, Emma Watson, Laura Dern, Meryl Streep, Florence Pugh, Timothée Chalamet, Louis Garrel. 

Greta Gerwig, l’égérie du cinéma indépendant américain, adapte, après tant d’autres, le roman-culte Louisa May Alcott, paru en 1868, que Simone de Beauvoir, Patti Smith ou encore Elena Ferrante ont considéré comme un brûlot féministe. Dans la Nouvelle-Angleterre des années 1860, pendant la Guerre de Sécession, un père s’absente en laissant ses quatre filles et sa femme derrière lui, face aux difficultés de la vie quotidienne en ce temps de guerre.   

"La Vérité", d'Hirozaku Kore-eda

8 min

"La Vérité", d'Hirozaku Kore-eda : les critiques du Masque et la Plume

C'est le premier film français du Japonais Kore-eda Hirozaku, Palme d’or au dernier Festival de Cannes pour « Une affaire de famille », avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ethan Hawke, Ludivine Sagnier. 

Catherine Deneuve, c’est Fabienne, une star du cinéma qui publie ses Mémoires et reçoit dans sa maison parisienne, pour un séjour qu’elle espère bref,  sa fille Lumir (Juliette Binoche), une scénariste qui a choisi de vivre à New York, le plus loin possible de cette mère qu’on surnomme « la sorcière ». Un séjour qui va réveiller de vieilles rancunes... 

"L’Art du mensonge", de Bill Condon

3 min

"L’Art du mensonge", de Bill Condon : les critiques du Masque et la Plume

Avec Helen Mirren, Ian McKellen, Jim Carter. 

L’arnaqueur Roy Courtnay (Ian McKellen) surfe sur un site de rencontres et fait la connaissance d’une riche veuve, Betty McLeish (Helen Mirren) qui lui ouvre son cœur, sa porte et son compte en banque. Mais Roy avait tout prévu, sauf tomber sous le charme de Betty. Laquelle a, elle aussi, ses secrets, qui sont révélés pendant un voyage à Berlin.

"La Sainte famille", de Louis-Do de Lencquesaing 

5 min

"La Sainte famille", de Louis-Do de Lencquesaing : les critiques du Masque et la Plume

C'est le second film, comme réalisateur, de l’acteur Louis-Do De Lencquesaing, avec Louis-Do De Lencquesaing, Marthe Keller, Laura Smet, Léa Drucker. Jean, un anthropologue de renom (Louis-Do De Lencquesaing),  devient du jour au lendemain ministre de la famille. La sienne, très bourgeoise, est compliquée à suivre, avec sa mère lointaine (Marthe Keller), qu’il vouvoie, sa femme (Léa Drucker), qui n’est jamais là, sa cousine (Laura Smet), avec laquelle il couche, son frère un peu truand (Thierry Goddard), et une ribambelle d’enfants. 

"Le Lac aux oies sauvages", Diao Yinan

7 min

"Le Lac aux oies sauvages", Diao Yinan : les critiques du Masque et la Plume

Un polar du Chinois Diao Yinan (« Black Coal », Ours d’or 2015), avec Hu Ge, Gwei Lun Mei, Liao Fan. Un film à l’esthétique raffinée, avec des jeux de lumière magnifiques, pour une chasse à l’homme, qui se déroule surtout la nuit : un caïd chinois est poursuivi à la fois par des bandits et par la police. Sans compter une prostituée, prête à tout pour recouvrer sa liberté, et venir en aide au caïd traqué.

"Séjour dans les monts Fuchun", de Gu Xiaoping 

8 min

"Séjour dans les monts Fuchun", de Gu Xiaoping : les critiques du Masque et la Plume

Voici une longue fresque présentée à Cannes, en clôture de la Semaine de la Critique. Ce film est le premier volet d'une saga familiale dans la Chine contemporaine, et son titre emprunte à un célèbre rouleau, peint au XIVe siècle. Tout commence dans un restaurant, où quatre fils, les belles-filles et les petits enfants fêtent les 70 ans d’une matriarche. Victime d’un AVC, elle doit être prise en charge par les siens, mais ils sont tous endettés. Dehors, la Chine se transforme et la ville  d’Hangzhou, à 200 km de Shanghai, se reconstruit, livrée à la spéculation et au libéralisme à tout crin. Tout change, sauf le long fleuve tranquille, qui coule au milieu de cette région escarpée... 

"Jésus", d'Hiroshi Okuyama

3 min

"Jésus", d'Hiroshi Okuyama : les critiques du Masque et la Plume

C'est le premier long-métrage du Japonais Hiroshi Okuyama. Le jeune Yura quitte Tokyo avec ses parents pour aller vivre à la campagne, chez sa grand-mère. Il est scolarisé dans une école catholique où Jésus lui apparaît, sous la forme d’une figurine miniature et animée. Et où ce garçon, un peu introverti, se fait un ami. Son seul ami. Une fable mystique, qui rappelle la place de la communauté chrétienne au Japon (quelque 500.000 fidèles), un pays majoritairement bouddhiste et shintoïste.  

Les précieux conseils des critiques du Masque et la Plume

Prochain enregistrement le jeudi 16 janvier

Livres avec Olivia de Lamberterie (Elle), Nelly Kapriélian (Inrockuptibles), Jean-Claude Raspiengeas (La Croix) et Arnaud Viviant (Transfuge)

« Miroir de nos peines », Pierre Lemaître (Albin Michel)
« La loi du rêveur », Daniel Pennac (Gallimard)
« Love me tender », Constance Debré (Flammarion)   « Le sel de tes yeux », Fanny Chiarello (L’Olivier)
« Voir la lumière », TC Boyle (Grasset) 

Cinéma avec Sophie Avon (Sud-Ouest), Eric Neuhoff (Le Figaro), Michel Ciment (Positif), et Charlotte Lipinska (Vogue)

« Les Siffleurs », Cornelius Porumboiu
« Tommaso », Abel Ferrara
« Underwater », William Eubank
« 1917 », Sam Mendes
« L’adieu », Lulu Wang
« Merveilles à Montfermeil », Jeanne Balibar
« Je ne rêve que de vous », Laurent Heynemanna

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.