Le Masque et la Plume montent sur scène et vous disent s'il faut aller voir "La Puce à l’oreille", de Georges Feydeau, "Jules César" de Shakespeare, "La Dame de chez Maxim", de Georges Feydeau, "Palace", de Jean-Michel Ribes, "Rouge", de John Logan, "Le Misanthrope", de Molière, "Lewis vs Alice" de Macha Makeief...

Quelles pièces aller déguster au théâtre ?
Quelles pièces aller déguster au théâtre ? © Getty / Nikada

Nos critiques 

  • Fabienne Pascaud (Télérama), 
  • Fabienne Darge (Le Monde), 
  • Armelle Héliot (Quotidien du Médecin),
  • Jacques Nerson (L'Obs) 

"La Puce à l’oreille", de Georges Feydeau par Lilo Baur

À la Comédie française

Vaudeville mis en scène par la Suissesse Lilo Baur. De l’hôtel du Minet-Galant a été envoyé un colis à M. Chandebise, que sa femme Raymonde a ouvert par mégarde, et qui contient des bretelles. Convaincue d’être trompée, elle donne rendez-vous à son mari dans cet hôtel, mais sous un nom d’emprunt. Lilo Baur entraîne au Minet-Galant toute la troupe du Français, dont Thierry Hancisse, Cécile Brune, Alexandre Pavloff, Serge Bagdassarian, Bakary Sangaré, Nicolas Lormeau, Anna Cervinka, Élise Lhomeau... 

"Jules César", de Shakespeare, par Rodolphe Dana

Au Vieux-Colombier

Jules César, de Shakespeare, raconte le retour triomphal, à Rome, de César, vainqueur de la Guerre civile contre Pompée, et son assassinat, fomenté par des sénateurs menés par Brutus. La pièce est adaptée par Rodolphe Dana, avec une distribution paritaire, dont Martine Chevallier, qui incarne Jules César, Françoise Gillard, Clotilde de Bayser, Georgia Scalliet, Nâzim Boudjenah, Jérôme Pouly et Claire de La Rüe du Can... 

"La Dame de chez Maxim", de Feydeau, par Zabou Breitman

Au Théâtre de la Porte Saint-Martin

Mis en scène par Zabou Breitman avec Léa Drucker en Môme Crevette, Micha Lescot, Anne Rotger, André Marcon, etc. La première partie se déroule à Paris, où Petypon essaie de cacher la nuit qu’il a passée avec la Môme Crevette, et la seconde, dans le château tourangeau du général, qui marie sa fille – l’occasion, pour Zabou Breitman, de faire jouer par des hommes tous les rôles de femmes. 

"Palace", par Jean-Michel Ribes

Au théâtre de Paris

La série-culte, qui a fait les beaux soirs de la télé il y a 30 ans, arrive au Théâtre de Paris sous la baguette de son créateur, Jean-Michel Ribes. Si on  retrouve le palace, sa porte tambour et sa conciergerie, on chante toujours « Palace moins de stress, plus de strass », si la folie demeure, la troupe de 24 comédiens a changé et rajeuni et Valérie Lemercier a laissé le rôle de Lady Palace à Joséphine de Meaux. 

"Rouge", de John Logan, par Jeremy Lippman

Au Théâtre Montparnasse

Une pièce du scénariste John Logan sur le peintre américain Mark Rothko, dont la version française est signée Jean-Marie Besset et la mise en scène Jérémie Lippmann. Avec Niels Arestrup dans le rôle de Rothko à qui, dans le New-York de la  fin des années 50, le restaurant Four Seasons vient de commander de grandes peintures murales. Alexis Moncorgé y joue Ken, son assistant, chargé de mélanger les peintures, assembler les châssis, préparer les toiles, qui accuse l’artiste de se vendre pour le fric... 

"Le Misanthrope", de Molière, par Alain Françon

Théâtre de la Ville (espace Cardin)

Avec Gilles Privat en Alceste, Marie Vialle en Célimène, Pierre-François Garel en Philinthe, Régis Royer en Oronte, Dominique Valadié en Arsinoé. Dans le programme, Odile Quirot écrit : « Comment rester humain dans un monde cynique ? Faut-il se retirer de la compagnie des hommes ? Ce souci qui taraude l’orgueilleux et exigeant Alceste va comme un gant à Alain Françon... » Lequel transpose cette pièce de 1666 dans l’antichambre d’un ministère d’aujourd’hui.

"Lewis versus Alice", par Macha Makeieff

Au Théâtre Gérard Philipe Saint Denis

Une rêverie autour de Lewis Carroll signée Macha Makeïeff pour qui Lewis Carroll est « un poète énigmatique, indocile avec les conventions victoriennes, collectionneur bizarre, excentrique clergyman d'Oxford, photographe, logicien, spirite, célébré par les Surréalistes. » Parmi les extraits qu’on entend, il y a « Alice au pays des merveilles », mais aussi « De l’autre côté du miroir » et « La chasse au Snark ».  Au théâtre Gérard Philipe de St-Denis jusqu’au 13 octobre, puis en tournée à Angers, la Roche-sur-Yon, Toulon, Marseille bien-sûr, Bayonne, Nice, et Lyon.  

Les conseils avisés des critiques du Masque et la Plume

  • Fabienne Darge : dans le cadre du Festival d'Automne, The Way She Dies, de TG Stan et Tiago Rodriguez (Théâtre de la Bastille).
  • Fabienne Pascaud : Abgrund, l'abîme, de Thomas Ostermeier (Les Gémeaux à Sceaux), jusqu'au 13 octobre.
  • Armelle Héliot : Electre des bas fonds, de Simon Abkarian (Théâtre du Soleil).
  • Jacques Nerson : La Vie de Galilee, de Bertolt Brecht (en tournée en France) avec Philippe Torreton.

Prochain enregistrement le jeudi 10 octobre au Théâtre de l'Alliance Française

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.