Vos critiques ont-ils aimé : "Autant en emporte le vent" de Margaret Mitchell, "La vie mensongère des adultes" d'Elena Ferrante, "Retour de service" de John Le Carré, "Française" d'Alexandre Jardin, "Café vivre" de Chantal Thomas ?

Quels auteurs lire et relire ?
Quels auteurs lire et relire ? © Getty / Nattapong Wongloungud / EyeEm

Lectures croisées de

  • Patricia Martin (France Inter) 
  • Olivia de Lamberterie (Elle)
  • Jean-Claude Raspiengeas (La Croix) 
  • Arnaud Viviant (Transfuge) 

« Autant en emporte le vent », Margaret Mitchell (Folio et Gallmeister)

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell, reparaît simultanément chez Gallimard, en Folio, dans la traduction originelle de Pierre-François Caillé, qui date de 1939, et chez Gallmeister, dans la nouvelle traduction de Josette Chicheportiche. Le roman-fleuve, paru en 1936 et porté à l’écran par Victor Fleming, raconte l’histoire d’amour entre la jeune Scarlett O’Hara, 16 ans, fille de riches planteurs d’Atlanta, et Rhett Butler, sur fond de guerre de Sécession qui voit s’affronter les Sudistes et les Yankees…

« La Vie mensongère des adultes », Elena Ferrante (Gallimard)

C'est le nouveau roman d’Elena Ferrante. Il raconte, dans les années 90, l’adolescence de Giovanna, fille unique de parents professeurs, qui est traumatisée lorsqu’elle entend son père dire qu’il la trouve « très laide » et la compare à une tante qui vit dans un quartier populaire de Naples. La rencontre de Giovanna avec cette tante Vittoria, va ouvrir les yeux de l’adolescente sur les mensonges et les hypocrisies qui régissent la vie de ses parents.

LIRE | Elena Ferrante ("L’Amie prodigieuse") : que penser de "La vie mensongère des adultes", son dernier livre ?

« Retour de service », John Le Carré (Seuil)

C'est le 25ème roman de John le Carré. Le héros et narrateur, Nat, vétéran des services de renseignement britanniques, revient à Londres en 2018 après un long séjour à Moscou et se voit confier une dernière mission : diriger le Refuge, une sous-station du département Russie où végète une poignée d’espions à la ramasse. Egalement joueur de badminton, Nat affronte chaque lundi le jeune Ed, qui va l’entraîner dans un piège infernal.

« Française », Alexandre Jardin (Albin Michel) 

Portrait de trois sœurs, Kelly, Cerise et Cindy par Alexandre Jardin. Kelly, prof remplaçante en Normandie, est agressée sur un parking mais refuse d’être une victime et rejoint les gilets jaunes. Cerise voit la vie en rose jusqu’au jour où on lui pique son mari. Quant à Cindy, elle se convertit à l’islam et part se marier en Syrie. Sur la bande du livre, on peut lire : « Désobéir ensemble à la bêtise du monde ».

« Café vivre », Chantal Thomas (Seuil)

Café vivre, de Chantal Thomas (Seuil). La romancière des « Adieux à la reine » réunit ici les chroniques vagabondes qu’elle a données pendant quatre ans au journal « Sud-Ouest ». Elle y parle de cafés du monde entier, de musique, d’expositions, de ses chers Sade et Casanova, et elle voyage jusqu’aux chutes d'Iguazú et leurs 275 cascades, entre Brésil et Argent

Les conseils avisés de vos critiques

Dimanche prochain on parle cinéma

►►► Les émissions en public dont "Le Masque & la Plume" sont annulées en raison de l'épidémie de COVID-19. Retrouvez tous les détails des annulations à Radio France. Toutefois, vous pouvez toujours suivre et écouter l'émission sur la page du "Masque & la Plume" ou via les podcasts à télécharger sur iTunes et via RSS.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.