Les critiques du Masque et la Plume ont lu "Une partie de badminton", d'Olivier Adam, "Le continent de la douceur", d'Aurélien Bellanger, "La clef USB", de Jean-Philippe Toussaint, "Une bête au paradis", de Cécile Coulon et "Rien n’est noir", de Claire Berest, et vous dressent leurs avis avec passion !

Seconde suggestion livresque pour la rentrée
Seconde suggestion livresque pour la rentrée © Getty / Viorika

Autour de Jérôme Garcin, nos très chers critiques

  • Patricia Martin (France Inter), 
  • Olivia de Lamberterie (Elle), 
  • Michel Crépu (NRF), 
  • Arnaud Viviant (Transfuge) 

► LIVRE OUVERT | Toutes les différentes œuvres livresques passées au crible des critiques du Masque et de la Plume sont à retrouver ici.

" Une partie de badminton ", Olivier Adam

8 min

"Une partie de badminton", d'Olivier Adam : les critiques du Masque et la Plume

Chez Flammarion

Le héros de ce roman, un personnage récurrent chez Olivier Adam, est Paul Lerner. Il a 45 ans, ses derniers livres se sont peu vendus, il a perdu ses illusions à Paris, et il revient là d’où il était parti, en Bretagne, près de Saint-Malo, où il accepte un poste de localier dans un hebdomadaire. Mais les ennuis le rattrapent, dans sa vie conjugale, familiale et professionnelle.

"Le continent de la douceur ", Aurélien Bellanger

8 min

"Le continent de la douceur ", d'Aurélien Bellanger : les critiques du Masque et la Plume

Chez Gallimard

Bellanger invente le royaume du Karst, une principauté située du côté de l’ex-Yougoslavie. Cette minuscule principauté est devenue indépendante grâce à la volonté d’une banquière de Wall Street, bientôt princesse, la fortune d’un philosophe français à chemise blanche et à initiales, et la folie visionnaire d’un écrivain nationaliste. L’histoire se déroule dans l’Europe des années 1980 jusqu’au début des années 2000. 

" La clef USB ", Jean-Philippe Toussaint

8 min

"La clef USB", de Jean-Philippe Toussaint : les critiques du Masque et la Plume

Chez Minuit

Jean Detrez appartient à une unité de prospective stratégique de la Commission européenne. A Bruxelles, ciblé par des lobbyistes, il se retrouve en possession d’une clé USB, qui contient des fichiers ultraconfidentiels, et se voit offrir un voyage à Dalian, en Chine, où il se rend incognito avant de participer, au Japon, à un colloque intitulé « Blockchain et Bitcoin prospects ». A son escale chinoise, on veut persuader ce fonctionnaire d’acheter des centaines de machines à miner. Rien, dans ce voyage où Jean Detrez disparaît des radars, ne se passera comme prévu... 

" Une bête au paradis ", Cécile Coulon

6 min

"Une bête au paradis", de Cécile Coulon : les critiques du Masque et la Plume

Chez l’Iconoclaste

L'histoire se passe dans une ferme isolée au bout d'un chemin de terre, appelée "le Paradis", où Emilienne élève seule ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Ils grandissent, Blanche rencontre et aime Alexandre, et puis, à l'âge adulte, le couple se déchire : Alexandre veut partir pour la ville et Blanche, rester au Paradis. C’est, dit l’éditeur, « le roman fiévreux d’une lignée de femmes envoûtées par ce qu’elles ont de plus précieux, leur terre », et dont Cécile Coulon dit qu’elle l’a écrit en pensant à « La Nuit du chasseur » de Laughton et aux films de Chabrol. 

" Rien n'est noir ", Claire Berest

5 min

"Rien n'est noir", de Claire Berest : les critiques du Masque et la Plume

Chez Stock

Un roman consacré à Frida Kahlo et Diego Rivera. Elle raconte à sa manière l’histoire désormais légendaire de la belle et noire artiste mexicaine dont la vie et le corps furent brisés, à 18 ans, par un terrible accident de bus. Elle s’éprend du muraliste Diego Riveira, sorte de pachyderme, de 20 ans son aîné, qui peignait à fresque et qu’elle épousa en 1929. Un roman lyrique et passionnel – comme ses héros. 

Les conseils avisés de nos critiques

Prochain enregistrement le vendredi 13 septembre à l'Opéra de Nancy.

Au programme des livres avec les critiques Olivia de Lamberterie (Elle), Frédéric Beigbeder (Figaro-Magazine), Jean-Claude Raspiengeas (La Croix) et Arnaud Viviant (Transfuge) 

  • « Ecrits stupéfiants », Cécile Guilbert (Laffont, Bouquins)
  • « Nous étions nés pour être heureux », Lionel Duroy (Julliard)
  • « La maison », Emma Becker (Flammarion)
  • « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon »,Jean-Paul Dubois (L’Olivier).
  • « Le cœur de l’Angleterre», Jonathan Coe(Gallimard) 

Et des films avec les critiques Sophie Avon (Sud-Ouest), Eric Neuhoff (Figaro), Pierre Murat (Télérama) et  Xavier Leherpeur (7èmeObsession)

  • « Un jour de pluie à New York », Woody Allen
  • « Portrait de la jeune fille en feu », Céline Sciamma
  • « Fête de famille », Cédric Kahn« Deux moi », Cédric Klapisch
  • « Le Chardonneret », John Crowley
  • « Les hirondelles de Kaboul », Zabou Breitman
  • « Jeanne », Bruno Dumont
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.