"La Nuit des rois" à la Comédie Française, "Le Prénom" au théâtre Edouard VII, "Skorpios au loin" aux Bouffes Parisiens, "Misery" au théâtre Hébertot, "Tu te souviendras de moi" au Théâtre de Paris, "Après la répétition" au Théatre de la Bastille, "Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Rond-Point…

Qu'aller voir au théâtre en ce moment ? Nos critiques vous conseillent
Qu'aller voir au théâtre en ce moment ? Nos critiques vous conseillent © Getty / Mike Powell

"La Nuit des rois"

La Nuit des rois ou Tout ce que vous voulez de Shakespeare, mis en scène à la Comédie-Française, et jusqu’au 28 février, par l’allemand Thomas Ostermeier, le patron de la Schaubühne dont on n’a pas oublié le très rock Richard III, au festival d’Avignon 2015. 

Pour représenter cette comédie sur le travestissement, Ostermeier emprunte à la Gay Pride et à la Fashion Week, habille les comédiens de slips et boxers, les fait danser sur une passerelle qui enjambe les fauteuils d’orchestre, augmente la pièce de saillies sur le règne de Jupiter 1er, ajoute de la musique baroque, avec théorbe et voix de castrat, ainsi que deux grands chimpanzés sur une scène plantée de deux palmiers en carton. 

La traduction de cette pièce écrite en 1600, qui annonce la question du genre, a été confiée à Olivier Cadiot. Denis Podalydès est le duc Orsino, Adeline d’Hermy est la comtesse Olivia, Georgia Scalliet est Viola déguisée en Césario et Julien Frison, son frère jumeau. 

"Le Prénom"

Le Prénom, la pièce de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, se donne dans une nouvelle version, toujours dans une mise de Bernard Murat, au théâtre Edouard VII

Au cours d’un dîner de famille élargi, un jeune père, prof de lettres, annonce qu'il va appeler son fils « Adolphe », ce qui rend fous les  autres convives au prétexte que ce prénom est tabou depuis Hitler. La mèche est allumée, le dîner est une suite explosive de secrets soudain révélés et de règlement de comptes. 

Cette comédie a été créée en 2010, avec Patrick Bruel, Guillaume de Tonquédec, Valérie Benguigui. Elle est devenue, deux ans plus tard, un film de Delaporte et La Patellière. Et la revoici, avec cette fois Jonathan Lambert, Florent Peyre, Sébastien Castro, Lilou Fogli, Marie-Julie Baup. 

"Skorpios au loin"

Skorpios au loin, une pièce de l’actrice Isabelle Le Nouvel, aux Bouffes Parisiens, dans une mise en scène de Jean-Louis Benoit, avec Niels Arestrup qui endosse le costume blanc de Churchill et Ludmila Mikaël, qui cache ses beaux yeux derrière les lunettes noires de Greta Garbo. 

C’est l’été 1959, en Méditerranée, en fait sur le quai de Monaco, à bord du yacht d'Onassis, où se trouvent Maria Callas et Churchill, et où débarque, à la dernière minute, Greta Garbo, qui arrive de Rome. Un face à face, à ciel ouvert, entre le vieux Lion et la Divine, entre deux retraités de la politique et du cinéma.  

"Misery"

Misery, de William Goldman, au théâtre Hébertot, mise en scène par Daniel Benoin, avec Myriam Boyer et Francis Lombrail. C’est l’adaptation, par Viktor Lazlo, du roman de Stephen King, paru en 1987, où un auteur de best-sellers, Paul Sheldon, est recueilli après un grave accident de la route par une de ses groupies, Annie. 

Apprenant qu’il a tué son héroïne préférée dans son nouveau livre, elle séquestre l’écrivain et décide de le pousser, par tous les moyens, à ressusciter son personnage fétiche. Un roman qui a été porté à l’écran, en 1990, par Rob Reiner, avec James Caan et Kathy Bates. 

"Tu te souviendras de moi"

Sur une terrasse en bois bordée de roseaux, voici Tu te souviendras de moi, une pièce du Québécois François Archambault mise en scène au Théâtre de Paris, par Daniel Benoin, avec Patrick Chesnais, Fanny Valette, Nathalie Roussel, Frédéric de Goldfiem et Emilie Chesnais. 

Patrick Chesnais est ici Édouard. Grand prof d’Histoire à la retraite, il commence à perdre la mémoire. Bérénice, la fille du nouveau conjoint de sa fille, incarnée par Fanny Valette, est chargée de veiller sur cet homme, qui va lui faire des confidences. Le thème – Alzheimer – n’est pas neuf, il a été récemment traité par Florian Zeller dans Le Père, avec Robert Hirsch... 

"Après la répétition"

Après la répétition, de Bergman, un spectacle de tg Stan présenté au Théâtre de la Bastille dans le cadre du Festival d'Automne, avec Georgia Scalliet et Frank Vercruyssen, dans le rôle d’Henrik Vogler, ce directeur de théâtre qui, après les répétitions du Songe de Strindberg, retrouve Anna, sa jeune comédienne fétiche, dont la mère, Raquel, aujourd’hui disparue, a joué il y a 23 ans le même rôle qu’elle, dans la même pièce et sous la direction du même Vogler. Ici, Georgia Scalliet incarne à la fois la fille et la mère.

"Je parle à un homme qui ne tient pas en place"

Je parle à un homme qui ne tient pas en place, au Rond-Point, un spectacle de Jacques Gamblin, cosigné avec Thomas Coville. Le comédien raconte les courriels qu’il a échangés en 2014 avec le navigateur en solitaire, lorsque ce dernier, sur son trimaran de 31 mètres, a tenté, pour la 4ème fois, le record du tour du monde à la voile. Cette année-là, Thomas Coville dut renoncer, mais il a gagné son pari en 2016 et en 49 jours... Au Rond-Point jusqu’au 18 novembre, puis tournée en décembre à Vannes et Dinan, en janvier à Grand-Figeac, Millau, et aussi en Suisse, à Vevey et Morges, avec retour au 104 en mars prochain.       

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 15 novembre

Au programme des livres, avec Olivia de Lamberterie (Elle), Patricia Martin (France Inter), Frédéric Beigbeder (Figaro Magazine) et Arnaud Viviant (Transfuge

  • Le meurtre du Commandeur, d'Haruki Murakami (Belfond)  
  • Munkey Diaries, de Jane Birkin (Fayard)
  • Ça raconte Sarah, de Pauline Delabroy-Allard (Minuit) 
  • Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu (Actes Sud)
  • En marche, de Benoît Duteurtre (Gallimard) 

Et du cinéma avec Sophie Avon (Sud-Ouest), Pierre Murat (Télérama), Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles) et Xavier Leherpeur (La Septième Obsession)

  • _Crazy rich Asian_s, de Jon M. Chu
  • Heureux comme Lazzaro, d'Alice Rohrwacher
  • High Life, de Claire Denis
  • Kursk, de Thomas Vinterberg
  • Un amour impossible, de Catherine Corsini
  • Mon cher enfant, de Mohamed Ben Attia 
  • Un homme pressé, d'Hervé Mimran
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.