Nos critiques ont-il aimé "Le Tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui" de Pierre Adrian et Philibert Humm, le "Dictionnaire amoureux de la mer" de Yann Queffélec, "Un mariage anglais" de Claire Fuller, , "Neuf contes" Margaret Atwood ?

Que lire en ce moment ? les critiques du "Masque & la Plume" vous conseillent…
Que lire en ce moment ? les critiques du "Masque & la Plume" vous conseillent… © Getty / Apostrophe Productions

Pour en débattre, Jérôme Garcin s'est entouré d'Olivia de Lamberterie (Elle), Patricia Martin (France Inter), Jean-Claude Raspiengeas (La Croix) et Frédéric Beigbeder (Le Figaro Magazine).

« Dictionnaire amoureux de la mer », Yann Queffelec

Yann Queffélec, Prix Goncourt 1985 pour Les Noces barbares, publie un gros Dictionnaire amoureux de la mer, chez Plon. 

L’ancien élève, à 16 ans, d’une école de voile de l’île de Groix, aujourd’hui âgé de 68 ans, y parle de sa chère Bretagne, de Belle-île-en mer, de Tabarly, Kersauson, Loïc Peyron, Florence Arthaud, Alain Colas, mais aussi  Hugo, Valéry, Conrad, Melville, Bernard Giraudeau et de son père, l’écrivain Henri Queffélec, auteur du Recteur de l’île de Sein, qui ne l’a pas vraiment encouragé à écrire, et bien-sûr de la pollution dont les hommes, ces grands prédateurs, sont coupables, surtout la mer baltique qui est, dit-il, une poubelle. 

Pour un dictionnaire, où il y a même une entrée "bikini", c’est très lyrique

Ce livre dit la mer et les marins, les écrivains, les travailleurs du grand métier, les artistes charmés, charmeurs, les damnés du poisson. Il dialogue avec l’univers par-dessus les jours et les flots. C’est un coquillage où l’on entend battre le pouls du verbe aimer. 

9'48

"Le Dictionnaire amoureux de la mer" de Yann Queffélec : les critiques du Masque & la Plume

« Le Tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui », Pierre Adrian et Philibert Humm

Tout le monde connaît Le Tour de France par deux enfants, manuel de 1877 écrit par Augustine Fouillée pour favoriser l’apprentissage de la lecture dans les écoles de la IIIe République et dont le succès fut phénoménal (plus de 8 millions d’exemplaires vendus). 

Un siècle et demi plus tard, voici, aux Editions Les Equateurs, Le Tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui

Ces deux enfants de 27 ans sont Pierre Adrian (auteur de La Piste Pasolini et des Ames simples) et Philibert Humm. D’avril à septembre 2017, et depuis Phalsbourg, en Lorraine,  ils ont sillonné la France en Peugeot 204 jusqu’à Clermont-Ferrand, en TGV jusqu’à Marseille, en voilier de la Grande-Motte à Sète, en selle sur des vélos pour remonter le canal du Midi, en bus Macron pour rejoindre la Bretagne, et enfin en train pour, si j’ose dire, atterrir à Roissy. 

Un parcours circulaire, qui passe par des hypers de zones industrielles, le couvent conçu par Le Corbusier, une base sous-marine dévolue à l’art contemporain, le studio phocéen de Plus belle la vie ou encore un stade de foot. Autant d’occasions de faire des rencontres avec ces Français dont on ne parle jamais, qui reconstituent en Panhard les bouchons légendaires de la nationale 7 à Lapalisse (Allier) ou préfèrent, un soir de présidentielle, regarder Les Mystère de l’amour sur TMC que le journal de 20 heures. 

Je précise que nos deux voyageurs ont bon goût, puisqu’on apprend, page 285, qu’ils écoutent en roulant Le Masque et la plume…

10'42

"Le Tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui" de Pierre Adrian et Philibert Humm : les critiques du Masque & la Plume

► LIRE les critiques du Masque à propos de ce livre

« Un mariage anglais », Claire Fuller 

Un mariage anglais, le deuxième roman, après Les jours infinis, de la Britannique Claire Fuller, traduit chez Stock par Mathilde Bach. 

Soit 450 pages pour tenir la chronique d’un mariage raté. Entre une jeune femme de 20 ans, Ingrid, et Gil Coleman, son prof de lettres à la fac. Quinze ans plus tard, ils ont deux filles, Flora et Nan, et Gil est devenu un écrivain à succès de plus en plus absent, de plus en plus volage. Ce qu’Ingrid n’arrive plus à dire à son mari, à commencer par l’échec de leur mariage, elle l’explique dans des lettres qu’elle cache aussitôt dans des livres de leur bibliothèque avant, un beau jour de 1992, de disparaître sans laisser d’adresse. On prétend qu’elle se serait noyée dans la mer. Douze années passent, et Gil, qui n’écrit plus, croit reconnaître Ingrid par la fenêtre. Il se lance en vain à sa poursuite avant de faire une méchante chute. Ses deux filles se rendent alors à son chevet, sur la côte sud de l’Angleterre. Où est Ingrid, évidemment on ne vous le dira pas. 

C’est délicat, mais fallait-il 450 pages ?

6'42

"Un mariage anglais" de Claire Fuller : les critiques du Masque & la Plume

► LIRE les critiques du Masque à propos de ce livre 

« Neuf contes », Margaret Atwood 

Neuf contes, de la Canadienne et icône du nouveau féminisme Margaret Atwood, un livre traduit par Patrick Dusoulier chez Robert Laffont. 

L’auteur de La Servante écarlate (porté à l’écran par Schlöndorff et 1990 et adapté en série télé l’an passé) rassemble ici neuf nouvelles. 

Une femme retrouve le mec qui l'a violée quand elle était jeune et va prendre sa revanche en plein océan Arctique. Une autre momifie son fougueux amant. On rencontre aussi une femme vampire et une auteure de fantasy qui entend son mari mort lui parler et se rappelle son premier amour, un poète qui l’avait plaquée – poète qu’on retrouvera dans d’autres contes, où il vieillit mal. 

À 78 ans, Margaret Atwood prend en effet un malin plaisir à confronter des personnes âgées aux démons de leur passé, jusque dans cette résidence où une vieille dame aveugle entend de jeunes manifestants crier « Les vieux au feu ! ».

9'02

"Neuf contes" Margaret Atwood : les critiques du Masque & la Plume

« L'été où tout arriva », Bill Bryson 

L'été où tout arriva : 1927, l’Amérique en folie, de Bill Bryson, traduit chez Payot par Hélène Hinfray. 

Et le point de départ de son livre, c’est la traversée de l'Atlantique, New York-Le Bourget, par l’aviateur Charles Lindbergh, le 21 mai 1927. L’occasion de faire un portrait, avec humour et méticulosité, des États-Unis juste avant le krach de 29, et un état des lieux des événements et des inventions qui ont bouleversé le monde, le cinéma parlant avec le chanteur de jazz Al Jolson, la télé, le base-ball, les centres commerciaux modernes, tandis que le président Calvin Coolidge, « dont le gouvernement se consacre à l’inactivité », s’ennuie, que le constructeur automobile Henry Ford professe des idées antisémites, qu’Al Capone vit ses derniers jours, que Sacco et Vanzetti sont exécutés... 

7'57

"L'été où tout arriva" de Bill Bryson : les critiques du Masque & la Plume

► LIRE les critiques du Masque à propos de ce livre

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 16 août

Vous souhaitez assister au Masque et la Plume ? Les dates et programmes des prochains enregistrements sont indiqués ici  (places gratuites)

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.