"Des écrivains parlent d’argent", Luchini / "Jusque dans vos bras", Chiens de Navarre / "Ex Anima", Bartabas / "Modi", L.Seksik / "Les Jumeaux vénitiens", Goldon / "La vraie vie", Lacan / "Les Nœuds au mouchoir", D.Cherer

Au théâtre en ce moment...
Au théâtre en ce moment... © Getty / Caiaimage/Sam Edwards

Avec les critiques : Fabienne Pascaud (Télérama), Armelle Héliot (Figaro), Jacques Nerson (L'Obs) et Vincent Josse (France Inter).

« Des écrivains parlent d’argent », Fabrice Luchini (Bouffes-Parisiens)  

Fabienne Pascaud : "J’ai surtout été très gênée et très agacée par le fait que Fabrice Luchini se vante d’avoir gagné au théâtre Montparnasse plus de 35 000 euros par soir : comme ce sont tous des auteurs qui sont dans le répertoire et comme il n’y a quasiment pas de mise en scène, on voit ce qu’il peut toucher à lui seul… Devant des spectateurs qui sont comme vous et moi, il parle de ses problèmes d’argent. Il dit, le pauvre garçon, qu’il a eu peur de perdre un million au moment de la crise des subprimes en 2008, je trouve ça obscène !"

Le spectacle d'un clown génial... ou d'un parvenu obscène ?

« Les Nœuds au mouchoir », Denis Cherer/Anne Bourgeois (Palais des Glaces)

Fabienne Pascaud : “Il n’y a rien de nouveau, c’est vraiment la maladie d’Alzheimer pour les nuls... Mais j’ai été bouleversée par Anémone”.

« Modi », Laurent Seksik/Didier Long (Atelier)

Armelle Héliot : "La pièce est très très très mauvais. Étonnamment faible. On se pose des questions sur la lucidité des directeurs de théâtre et des metteurs en scène... On voit tout de suite les faiblesses de la pièce". 

« Ex Anima », Bartabas (Théâtre Zingaro)

Jacques Nerson : "J’ai plus qu’aimé, j’ai été absolument fasciné par ce spectacle. Je trouve que c’est une spectacle qui fait comprendre pourquoi le mot “âme” et le mot “animal” ont la même racine étymologique."

les critiques du Masque et la Plume sont unanimes... et bouleversés

« Jusque dans vos bras », Chiens de Navarre (Bouffes du Nord) 

Armelle Héliot : "C'est difficile… parce que c'est un spectacle participatif".

Jacques Nerson : "Ce qui me gêne, c'est la collectivisation. C'est un création collective, il 'y a pas d'auteur, chacun a participé à l'écriture avec certainement des improvisations... La collectivisation ça n'a pas marché pour le partage des terres en URSS, ça ne marche pas non plus. Il n'y a pas de pensée, chacun fait son petit numéro à son tour mais ça ne va chercher très loin."

« La vraie vie », Fabrice Roger-Lacan/Bernard Murat (Edouard 7)

Vincent Josse : "C'est une « pièce qui pense »... mais qui pense court, un peu trop et qui la ramène tout le temps. Franchement ce n'est pas nécessaire."

« Les Jumeaux vénitiens », Goldoni/Benoît (Hébertot)

Armelle Héliot : "Une très bonne pièce très drôle, très bien adaptée... Un spectacle dont on sort en ayant envie de retourner au théâtre, ce qui ne nous arrive pas tous les soirs ! Et c'est un spectacle qu'on peut conseiller à des générations très différentes."

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 16 novembre

Livres, avec Olivia de Lamberterie (Elle), Nelly Kapriélian (Inrockuptibles), Patricia Martin (France Inter) et Michel Crépu (NRF).

  • « Lettres à Dominique Rolin », Philippe Sollers (Gallimard)
  • « Nos débuts dans la vie », Patrick Modiano (Gallimard) 
  • « La disparition de Josef Mengele », Olivier Guez (Grasset)
  • « Tout homme est une nuit », Lydie Salvayre (Seuil)
  • « Fille de révolutionnaires », Laurence Debray (Stock)
  • « Origine », Dan Brown (Lattès) 

Cinéma, avec Charlotte Lipinska (Vanity Fair), Xavier Leherpeur (7ème Obsession), Michel Ciment (Positif) et Eric Neuhoff (Le Figaro).

  • « A Beautiful Day », Lynne Ramsay
  • « Justice League », Zack Snyder
  • « Le musée des merveilles », Todd Haynes
  • « Paradis », Andreï Konchalovsky  
  • « Prendre le large », Gaël Morel
  • « Jalouse », David et Stéphane Foenkinos
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.