Du "Livre sur la place" de Nancy, vos critiques nous dévoilent leurs avis à propos de "Yoga" d'Emmanuel Carrère, "Les Emotions" de Jean-Philippe Toussaint, "Un enlèvement" de François Bégaudeau, "Les Aérostats" d'Amélie Nothomb et "Le Temps gagné" de Raphaël Enthoven.

Faut-il lire les derniers livres d'Emmanuel Carrère, François Bégaudeau, Amélie Nothomb, Raphaël Enthoven… ?
Faut-il lire les derniers livres d'Emmanuel Carrère, François Bégaudeau, Amélie Nothomb, Raphaël Enthoven… ? © Getty / Nattapong Wongloungud / EyeEm

Avec vos chers critiques:

  • Olivia de Lamberterie (Elle)
  • Frédéric Beigbeder (Figaro-Magazine)
  • Michel Crépu (La NRF) 
  • Arnaud Viviant (Transfuge) 

"Yoga" d'Emmanuel Carrère

▶︎ Chez POL

Le livre s’ouvre par le récit d’une retraite dans un centre Vipassana du Morvan, où l’écrivain envisage de réduire « l’empire de son ego encombrant », et plonge ensuite dans le trou noir de la dépression. Diagnostiqué bipolaire, submergé par une mélancolie suicidaire, l Carrère a été hospitalisé, pendant quatre mois, en 2017, à Sainte-Anne, où il a subi des électrochocs. Un livre hanté aussi par les attentats de « Charlie hebdo », le meurtre de son ami Bernard Maris et la disparition accidentelle de son éditeur Paul Otchakovsky-Laurens.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

LIRE | Rentrée littéraire, Emmanuel Carrère : « Yoga » qu’en ont pensé les critiques du masque ?

"Les Emotions" de Jean-Philippe Toussaint 

▶︎ Chez Minuit

Deuxième volet d’un cycle entamé avec "La clé USB". On y retrouve Jean Detrez, chargé de prospective à la Commission européenne, et rattrapé par le passé avec la mort, en décembre 2016, de son père, qui a vu disparaître ses idéaux avec l’élection de Trump, le Brexit et la montée des populismes.

"Un enlèvement" de François Bégaudeau 

▶︎ Chez Verticales (Gallimard)

Une famille bourgeoise passe ses vacances à Royan. Le père compte ses pas avec sa montre GPS tout en textotant à sa maîtresse. La mère est dans la « com’ », la fille, Justine, 10 ans, première de la classe. Seul le fils de 6 ans, Louis, fait de la résistance et ne veut toujours pas apprendre à lire. Pendant ce temps-là, le fils d’un entrepreneur du coin est porté disparu...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

LIRE | "Un enlèvement" de François Bégaudeau : critique très drôle de la bourgeoisie ou livre ennuyeux ?

"Les Aérostats" d'Amélie Nothomb

▶︎ Chez Albin Michel

Ange, étudiante belge en philologie de 19 ans, est amenée à donner des cours de diction à Pie, lycéen dyslexique de 16 ans qui se vante de n’avoir jamais ouvert un livre. Ange va alors lui faire découvrir les grands textes de la littérature, du « Rouge et le noir » à « La Métamorphose ».

LIRE | Amélie Nothomb : ses "Aérostats" mettent les critiques du Masque et la plume d'accord

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Le Temps gagné" de Raphaël Enthoven 

▶︎ Chez L’Observatoire

La « confession d’un enfant du XXe siècle », selon l’éditeur, dans un milieu cossu et germanopratin. Raphaël Enthoven raconte avoir été battu par son beau-père, n’épargne pas son père, qu’il accuse de lâcheté, règle ses comptes avec son ex-femme, et retrace son parcours de philosophe normalien et médiatique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les conseils pointus de vos critiques

Dimanche prochain on parle cinéma

L'équipe
Contact