« Architecture » par Pascal Rambert ; « Pelléas et Mélisande » par Maurice Maeterlinck et Julie Duclos ; « Le présent qui déborde », d'après Homère par Christiane Jatahy ; « Nous l’Europe » par Laurent Gaudé ; « L’amour vainqueur » par Olivier Py ; « Amitié » par Irène Bonnaud... Qu'en ont pensé nos critiques ?

Laurent Poitrenaux, Audrey Bonnet et Jacques Weber pour "Architecture"
Laurent Poitrenaux, Audrey Bonnet et Jacques Weber pour "Architecture" © AFP / GERARD JULIEN / AFP

Nos chers critiques débattent de ces créations

  • Armelle Héliot (Le Figaro)
  • Fabienne Pascaud (Télérama)
  • Jacques Nerson (L'Obs)
  • Gilles Costaz (Politis)
  • Vincent Josse (France Inter) 

« Architecture » par Pascal Rambert 

6 min

« Architecture » par Pascal Rambert : les critiques du Masque et la Plume

Représentation dans la Cour d'honneur du Palais des Papes

Un spectacle écrit et mis en scène par Pascal Rambert avec Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Anne Brochet, Marie-Sophie Ferdane, Arthur Nauzyciel, Stanislas Nordey, Denis Podalydès (en alternance avec Pascal Rénéric), Laurent Poitrenaux, Bérénice Vanvincq et Jacques Weber. La pièce couvre, dans l’Europe des nationalismes et du totalitarisme, la période 1910-1938, et réunit les membres d'une famille viennoise, des intellectuels, artistes, compositeurs qui ne vont pas réussir à éviter le naufrage de leur monde ni à changer le cours du temps.

« Pelléas et Mélisande » par Maurice Maeterlinck et Julie Duclos

3 min

« Pelléas et Mélisande » par Maurice Maeterlinck et Julie Duclos : les critiques du Masque et la Plume

Représentation dans La Fabrica

Golaud, perdu dans une forêt alors qu'il chassait, rencontre Mélisande en pleurs, qui menace de se donner la mort si Golaud tente de lui prendre sa couronne. Golaud l’emmène dans son château, où se trouve son demi-frère, Pelléas. Les deux hommes vont aimer la même femme...  La version de Julie Duclos, à la Fabrica, emprunte au théâtre et au cinéma, avec Vincent Dissez, Philippe Duclos, Stéphanie Marc, Alix Riemer, Matthieu Sampeur, Émilien Tessier.

« Le présent qui déborde » par Christiane Jatahy

6 min

« Le présent qui déborde » par Christiane Jatahy : les critiques du Masque et la Plume

Représentation au gymnase du lycée Aubanel

D’après « L’Odyssée » d’Homère, par la Brésilienne Christiane Jatahy. Le spectacle s’ouvre par un documentaire où témoignent des personnes déplacées, réfugiées au Liban, en Palestine, en Grèce et en Afrique du Sud. « Je suis partie, dit en effet Christiane Jatahy, à la recherche d'Ulysse réels, qui pouvaient témoigner de leurs vies d'exil, en résonance avec les péripéties et émotions vécues par le Ulysse de Homère. » 

« Nous l’Europe, banquet des peuples » par Laurent Gaudé

8 min

« Nous l’Europe, banquet des peuples » par Laurent Gaudé : les critiques du Masque et la Plume

Représentation dans la Cour du lycée Saint-Joseph

Entretien avec l'auteur Laurent Gaudé à visionner

Il a obtenu le prix Goncourt 2004 pour « Le Soleil des Scorta ». Un spectacle mis en musique et en scène par Roland Auzet , avec une douzaine de comédiens, le Chœur de l'Opéra Grand Avignon, quarante chanteurs amateurs et des grands témoins qui se succèdent chaque soir dont Susan George, Pascal Lamy et François Hollande... « Ce spectacle polyphonique, dit le metteur en scène, fait du public une assemblée de poètes-citoyens dans une Europe plurielle, où l'art fortifie le politique ». Entretien avec l'auteur Laurent Gaudé à visionner

« L’amour vainqueur » par Olivier Py

4 min

« L’amour vainqueur » par Olivier Py : les critiques du Masque et la Plume

►  Représentation au gymnase du lycée Mistral

Un spectacle pour tout public – à partir de 9 ans – avec Clémentine Bourgoin, Pierre Lebon, Flannan Obé, Antoni Sykopoulos. Ce conte est inspiré des frères Grimm : une jeune fille amoureuse d’un prince, qui a refusé d'obéir à son père, est enfermée dans une tour. Olivier Py veut répondre au désespoir par la fantaisie et à la guerre par le chant, pour que l'amour soit vainqueur. 

« Amitié » par Irène Bonnaud

2 min

« Amitié » par Irène Bonnaud : les critiques du Masque et la Plume

►  Représentation itinérante

L’histoire de tout ce qui unissait – complicité, admiration – le cinéaste et écrivain Pasolini au dramaturge napolitain Eduardo de Filippo. Un spectacle itinérant qui tourne jusqu’au 23 juillet dans Avignon et sa proche région, avec François Chattot, Jacques Mazeran, Martine Schambacher. Irène Bonnaud a repris le synopsis d’un film mort-né de Pasolini, « Porno-Théo-Kolossal », où le héros croise les personnages des pièces de Filippo.  

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.