Nos critiques ont lu "Lolita, la véritable histoire" de Sarah Weinman ; "Les Testaments" de Margaret Atwood ; "Girl" d'Edna O’Brien ; "La police des fleurs..." de Romain Puértolas ; "L’affaire Nobel" d'Olivier Truc. Ils vous disent ce qu'ils en ont pensé.

Quelle sont les suggestions livresques de vos critiques cette semaine ?
Quelle sont les suggestions livresques de vos critiques cette semaine ? © Getty / Emilija Manevska

Avec vos critiques 

  • Olivia de Lamberterie (Elle)
  • Michel Crépu (NRF)
  • Nelly Kapriélian (Inrockuptibles) 
  • Arnaud Viviant (Transfuge)  

"Lolita, la véritable histoire", de Sarah Weinman

9 min

"Lolita, la véritable histoire" de Sarah Weinman : les critiques du Masque et la Plume

Chez Seuil 

Le livre sous-titré : l’affaire qui a inspiré le chef d’œuvre de Nobokov, traduit par Isabelle Chapnan, de Sarah Weinman. Le roman de Nabokov était présenté comme la confession d'un homme, Humbert Humbert, qui racontait sa relation avec une jeune fille de 12 ans et demi. Un livre qui, à sa sortie en 1955, provoqua le scandale. À l’origine, un fait-divers : l’enlèvement en 1948 de la petite Sally Horner, 11 ans, par Franck LaSalle, un mécanicien quinquagénaire, qui  l’a entraînée dans un périple de 21 mois, ponctué de viols, à travers les Etats-Unis. Jusqu’à son arrestation en 1950. 

"Les Testaments", de Margaret Atwood 

9 min

"Les Testaments" de Margaret Atwood : les critiques du Masque et la Plume

Chez Robert Laffont

35 ans après "La Servante écarlate", la Canadienne Margaret Atwood publie sa suite et son épilogue. "La servante écarlate" est un roman de science-fiction qui décrit, dans un futur dystopique, un monde totalitaire où les femmes sont asservies. Roman adapté au cinéma par Volker Schlondorff et popularisé par une série. L’action des "Testaments" se situe 15 ans plus tard. Avec trois héroïnes principales : Tante Lydia, une ancienne juge devenue l’administratrice de la communauté féminine de Gilead. Et deux jeunes filles, Agnès et Daisy, l’une qui a grandi à Gilead, métaphore des Etats-Unis, l’autre au Canada voisin. 

"Girl", d'Edna O’Brien

8 min

"Girl" d'Edna O’Brien : les critiques du Masque et la Plume

Chez Sabine Wespieser

S’inspirant de l’histoire des lycéennes nigérianes enlevées par Boko Haram en 2014, Edna O’Brien se glisse dans la peau de l’une d’elles. Elle raconte à la première personne l’irruption des djihadistes en armes dans l’école, la traversée de la jungle en camion, l’arrivée dans le camp, les sévices, les tortures, les viols, son mariage forcé à un djihadiste et puis son évasion, avec la fillette, qu’elle a eue en captivité. Quand elle rentre dans son village, elle devient la coupable. Coupable d’avoir enfanté un être souillé par le sang de l’ennemi. 

"La Police des fleurs, des arbres et des forêts", de Romain Puértolas 

5 min

"La Police des fleurs, des arbres et des forêts" de Romain Puértolas : les critiques du Masque et la Plume

Chez Albin Michel

L’auteur de "L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea". Un polar qui se déroule dans un petit village du Sud de la France, pendant la canicule de 1961. C’est là qu’on retrouve le corps du jeune Joël, 16 ans, découpé à la scie à métaux et placé au fond d’une énorme cuve à confiture. Un inspecteur est dépêché sur les lieux, où il est secondé par le garde-champêtre qui dit appartenir à la « police des fleurs, des arbres et des forêts ». On apprend que la victime était un  orphelin et un fugueur. Parmi les suspects, une voisine, dont l’inspecteur découvre qu’elle cultive dans son garage des gaillardes, fleurs qu’on a retrouvées dans l’usine à confiture. Un avertissement signale qu’à la fin « un coup de théâtre époustouflant remet tout le récit en cause ». 

"L’affaire Nobel", d'Olivier Truc 

6 min

"L’affaire Nobel" d'Olivier Truc : les critiques du Masque et la Plume

Chez Grasset

Il raconte les coulisses de la crise qui a frappé, depuis deux ans la célèbre académie Nobel quand un quotidien suédois a révélé, en 2017, que 18 femmes avaient été victimes de harcèlement sexuel et de viol de la part du Français Jean-Claude Arnault, mari d’une membre éminente de l’Académie. Olivier Truc a mené l’enquête, écumé  les archives de l’Académie, rencontré des personnalités du monde des lettres, montré comment un Français sans éclat était devenu le Weinstein suédois.

Les conseils avisés des critiques du Masque et la Plume

Prochain enregistrement le jeudi 21 novembre au théâtre de l'Alliance Française.

Au programme du théâtre avec les critiques Fabienne Pascaud (Télérama), Fabienne Darge (Le Monde), Gilles Costaz (Politis) et Jacques Nerson (L’Obs).

  • « Bajazet », Racine-Artaud/Frank Castorf (MC93)
  • « Architecture », Pascal Rambert (Bouffes du Nord)
  • « Nous pour un moment », Arne Lygre/Stéphane Braunschweig (Odéon)
  • « Adieu Ferdinand ! Suite et fin », Philippe Caubère (Rond-Point)
  • « Tout le monde ne peut pas être orphelin » Chiens de Navarre/Jean-Christophe Meurisse (La Villette + tournée)
  • « Carnaval », Goldoni/Clément Hervieu Léger (Bouffes du Nord + tournée)
  • « Madame Zola », Annick Le Goff/Anouch Setbon (Petit-Montparnasse)

Et du cinéma avec les critiques Eva Bettan (France Inter), Charlotte Lipinska (Vogue), Xavier Leherpeur (7ème Obsession) et Michel Ciment (Positif).

  • « J’accuse », Roman Polanski
  • « Les Misérables », Ladj Ly
  • « Le Mans 66 », James Mangold
  • « Les Eblouis », Sarah Suco
  • « Little Joe », Jessica Hausner
  • « Les enfants d’Isadora », Damien Manivel 
  • « Terminal Sud », Rabah Ahmeur-Zaimeche
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.