Qu'aller voir au cinéma en ce moment ? Les conseils de nos critiques sur "Douleur et gloire" de Pedro Almodovar, "The Dead Don’t Die" de Jim Jarmusch, "The Reports On Sarah & Saleem" de Muayad Alayan, "Séduis-moi si tu peux" de Jonathan Levine, "Astrid" de Pernille Fischer Christensen et "Fugue" d'Agnieszka Smoczynska.

Qu'aller voir au cinéma en ce moment ? Nos critiques vous conseillent…
Qu'aller voir au cinéma en ce moment ? Nos critiques vous conseillent… © Getty / Geber86

Avec, autour de Jérôme Garcin pour prodiguer leurs conseils avisés :

  • Danièle Heymann (Bande à part), 
  • Charlotte Lipinska (Vanity Fair), 
  • Pierre Murat (Télérama
  • Alain Riou.

CINE CINEMA | Différents films à l'affiche passés au crible des critiques du _Masque & la Plume sont à retrouver ici.

"The Dead Don’t Die" de Jim Jarmusch

6 min

"The Dead Don’t Die" de Jim Jarmusch : les critiques du "Masque & la Plume"

Présenté en ouverture du Festival de Cannes, un film de zombies avec un casting zombiesque : Bill Murray, Adam Driver et Chloë Sevigny en flics, Selena Gomez, Tilda Swindon en croque-mort armée d’un sabre de samouraï, le chanteur laconique Tom Waits, Iggy Pop grimé en mort vivant (donc très ressemblant) sans oublier Steve Buscemi. 

Ça dure 1h45 et ça se passe dans un petit bourg à la frontière de la Pennsylvanie et de l’Ohio, où les morts sortent du cimetière pour s’attaquer aux vivants et les bouffer. C’est bourré de références au genre et filmé à la paresseuse.

"Douleur et gloire" de Pedro Almodovar

6 min

"Douleur et gloire" de Pedro Almodovar : les critiques du "Masque & la Plume"

Avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, et Penélope Cruz, qui joue ici le rôle de la mère, jeune. La mère âgée étant incarnée par Julieta Serrano. Avant de mourir, elle dit à son fils qu’elle ne veut pas apparaître dans ses films, qu’elle n’aime pas son penchant pour l’autofiction. C’est exactement ce que vient de réaliser Almodovar. 

Sous les traits d’Antonio Banderas, alias Salvador Mallo, Almodovar raconte son enfance pauvre dans la province de Valence, sa découverte du cinéma, du désir homosexuel, son arrivée à Madrid, son addiction à l’héroïne, ses innombrables maladies, ses dépressions et ses doutes de cinéaste, qui a des rapports très compliqués avec ses comédiens. L’autoportrait bouleversant et virtuose d’Almodovar.   

"Séduis-moi si tu peux" de Jonathan Levine

3 min

"Séduis-moi si tu peux" de Jonathan Levine : les critiques du "Masque & la Plume"

Fred, journaliste politique au chômage (Seth Rogen), a été recruté pour écrire les discours de la brillante Charlotte Field (Charlize Théron), une secrétaire d’Etat en campagne pour devenir présidente des Etats-Unis. Charlotte n’est autre… que l’ancienne baby-sitter de Fred. L’ex-journaliste débraillé et la candidate sophistiquée ne vont pas tarder à tomber amoureux. 

Ça démarre plutôt bien, et ça se poursuit avec des gags d’une finesse très relative...  

"The Reports On Sarah & Saleem" du palestinien Muayad Alayan

12 min

"The Reports On Sarah & Saleem" du palestinien Muayad Alayan : les critiques du "Masque & la Plume"

Avec Adeeb Safadi et Sivane Kretchner. 

A Jérusalem, une Israélienne mariée, Sarah, et un Palestinien également marié, Saleem, ont une liaison torride et impossible. Elle tient un bar, il est coursier. Ils se retrouvent en catimini sur des parkings, passent les check-points le plus discrètement possible, naviguent entre Jérusalem et Bethléem. Leur love story va provoquer des drames en série. D’autant que le mari de Sarah est un officier de Tsahal. Et que la femme de Saleem est enceinte. Les deux comédiens sont excellents.  

"Fugue" d'Agnieszka Smoczynska

3 min

"Fugue" d'Agnieszka Smoczynska : les critiques du "Masque & la Plume"

C'est le deuxième film de la Polonaise Agnieszka Smoczynska, qui était l’an passé à la Semaine de la critique. Un film qui commence par une scène ahurissante : une femme en guenille, jouée par Gabriela Muskala, sort d’un tunnel de métro, erre sur le quai, et puis s’arrête au milieu des passants médusés pour s’accroupir et pisser. Cette voyageuse sans bagage ignore qui elle est. Elle a perdu la mémoire. La télé affiche alors sa photo : c’est Alicia, dont la famille n’a plus de nouvelles depuis deux ans. De retour chez elle, elle doit redevenir une femme et une mère, réapprendre à aimer ceux qu’elle a oubliés. Dans le rôle de cette femme qui revient de nulle part, Gabriela Muskala, qui signe également le scénario. 

"Astrid" de la danoise Pernille Fischer Christensen

4 min

"Astrid" de la danoise Pernille Fischer Christensen : les critiques du "Masque & la Plume"

Avec Alba August, Magnus Krepper, Henrik Rafaelsen. 

Le biopic de la conteuse suédoise Astrid Lindgren (1907-2002), à laquelle on doit des livres pour la jeunesse qui ont fait le tour du monde, dont « Fifi Brindacier ». 

Née dans une famille paysanne très religieuse, Astrid avait 16 ans quand elle entra dans un journal local. Elle devint la maîtresse de son rédacteur-en-chef, tomba enceinte, dut fuir son village pour éviter le scandale, accoucha à Stockholm d’une petite fille, qu’elle plaça chez une nourrice avant de l’élever, seule. C’est en racontant des histoires à son enfant malade qu’elle a eu l’idée d’en inventer. 

Les conseils

  • Alain Riou : Rétrospective Michel Deville à la Cinémathèque française et un recueil de poèmes Ecrits et cris du chat hirsute (Eléfilm édition).
  • Danièle Heymann : un film d'animation, Stubby, de Richard Lanni.
  • Jérôme Garcin et Charlotte Lipinska : un livre, La Foire aux vanités, de Gérard Lefort (Hors Collection).
  • Pierre Murat : Michel Deville à la Cinémathèque française et le Dictionnaire Terrence Malick, de Damien Ziegler (EditionLettmotif).

Prochaine émission

Attention, veuillez noter que votre prochain rendez-vous avec Le Masque & la Plume sera samedi et non dimanche prochain. Les critiques cinéma commenteront en direct le palmarès du Festival de Cannes, de 19h20 à 21h.

Et le dimanche à 20h, le Masque & la Plume laissera sa place habituelle dans la grille de France Inter à la soirée spéciale sur les élections européennes.

Le prochain enregistrement au Théâtre de l'Alliance française se fera le 29 mai 2019 ► Réservation en ligne disponible 15 jours avant la date d'enregistrement, à 7h sur le site de la Maison de la Radio (places gratuites)

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.