Nos critiques recommandent-ils "Emmanuel le magnifique" de Patrick Rambaud, "Âmes" de Tristan Garcia, "Bacchantes" de Céline Minard, "Les porteurs d’eau d'Atiq Rahimi, "Un étrange pays" de Muriel Barbery.

Que lire en ce moment ? Nos critiques vous conseillent
Que lire en ce moment ? Nos critiques vous conseillent © Getty / Paul Taylor

Autour de Jérôme Garcin pour en débattre, Olivia de Lamberterie (Elle), Nelly Kapriélian (Les Inrockuptibles), Frédéric Beigbeder (Le Figaro-Magazine) et Arnaud Viviant (Transfuge) 

► Que lire ? Différents livres passés au crible des critiques du Masque & la Plume sont à retrouver ici.

"Emmanuel le magnifique", Patrick Rambaud

Après avoir tenu, en cinq volumes, la chronique du règne de Nicolas 1er (comprenez : Nicolas Sarkozy), et puis celle de François IV, ou François le Petit (comprenez : François Hollande), l’auteur de La Bataille, prix Goncourt 1997, tient donc la chronique de la première année du règne de Macron, Emmanuel le Magnifique.  

Il raconte le lancement de sa campagne En marche, la chute de M. Fillon, duc de Sablé, la victoire d’Emmanuel, son arrivée au château de l’Elysée, en l’an de grâce 2017, au bras de Brigitte, « baronne d’Auzière », la nomination à Matignon d’Edouard Philippe, « M. Philippe, duc du Havre », ses relations musclées avec Buffalo Trump et avec « le tsar Vlad-le-Terrible », sans oublier les hommages rendus à Saint Beltrame et à M. Hallyday – ce volume s’arrêtant avant l’apparition du chevalier Benalla. 

Rappelons que Patrick Rambaud, pour qui la cinquième République s’apparente plutôt à l’Ancien régime, a écrit son livre bien avant que les Gilets jaunes comparent Emmanuel Macron à Louis XVI... 

► Retrouvez l'essentiel des critiques sur Emmanuel le Magnifique juste ici, ou alors écoutez-les ci-dessous ⤵

10 min

"Emmanuel le magnifique" de Patrick Rambaud : les critiques du Masque et la Plume

► Chez Grasset

"Âmes", Tristan Garcia 

Un livre avec lequel le romancier et philosophe Tristan Garcia (prix du Livre Inter 2016 pour 7) inaugure une trilogie épique sur l’histoire de la souffrance à travers les siècles. 

Quatre âmes, successivement animales et humaines, voyagent au néolithique, en Mésopotamie, à travers la Méditerranée à l’âge de bronze, dans la Chine ancienne des Wu, sous l’Empire romain, dans le royaume indien ou au milieu du désert australien. Des âmes de condamnés, de vaincus, d’oubliés, des âmes qui meurent et qui reviennent, des âmes matérielles qu’il ne faut surtout pas prendre au sens religieux.

9 min

"Âmes" de Tristan Garcia : les critiques du Masque et la Plume

► Chez Gallimard

"Bacchantes", Céline Minard 

Le nouveau et bref roman de Céline Minard, la romancière de Faillir être flingué, prix du Livre Inter 2014. 

C'est un livre de braquage, dans sa version asiatique et alcoolisée. Alors qu’un typhon menace la baie de Hong Kong, la brigade de Jackie Thran, armée de gaz lacrimo, encercle, depuis 59 heures, une cave à vin très sécurisée et installée dans un ancien bunker de l’armée anglaise, propriété d’un ancien diplomate sud-africain. Dans cette cave, riche de 100 000 bouteilles et estimée à 350 millions de dollars, trois braqueuses de choc en escarpins et munies d’explosifs ont donc pris les grands crus en otages... On les croirait sorties d’un film de Tarantino.    

8 min

"Bacchantes" de Céline Minard : les critiques du Masque et la Plume

► Chez Rivages

"Les porteurs d’eau", Atiq Rahimi 

Le nouveau roman du cinéaste et écrivain afghan de langue française Atiq Rahimi (prix Goncourt 2008 pour « Syngué sabour. Pierre de patience »). 

L'action de ce roman d'Atiq Rahimi se déroule en une seule journée, celle du le 11 mars 2001. Ce jour-là, les Talibans détruisent les deux Bouddhas de Bâmiyan, en Afghanistan... À Paris, Tom, un Afghan en exil, s'apprête à quitter sa femme, Rina, et à partir rejoindre sa maîtresse Nuria à Amsterdam... A Kaboul, un porteur d’eau, Yûsef, risque, lui, la colère des Talibans et 97 coups de fouet  parce qu’il va à la source au lieu d’aller prier à la mosquée. Il est secrètement amoureux de Shirine, la femme de son frère, parti en exil. Deux destins parallèles, qu’une même journée réunit, dans un livre où alternent les voix de ces deux personnages. 

7 min

"Les porteurs d’eau d'Atiq Rahimi : les critiques du Masque et la Plume

► Chez POL

"Un étrange pays", Muriel Barbery 

Le nouveau roman de Muriel Barbery, l’auteur de L’élégance du hérisson qui a pris le goût du fantastique depuis La Vie des elfes

En 1938, au cours de la sixième année d’une guerre conduite par un Italien, un général et un lieutenant espagnols, après avoir bu un champagne inconnu même de Frédéric Beigbeder, accèdent à un monde inconnu, où ils sont guidés par le bien nommé Pétrus. Un monde brumeux, peuplé d’elfes, où on aime la poésie, la calligraphie et le thé gris qui serait merveilleux, n’était le conflit, qui continue de faire rage et annonce la grande bataille finale. Bref, on est plus près du conte que du roman, et très loin de L’élégance du hérisson.  

► Retrouvez l'essentiel des critiques sur le livre de Muriel Barbery juste ici, ou alors écoutez-les ci-dessous ⤵

6 min

"Un étrange pays" de Muriel Barbery : les critiques du Masque et la Plume

► Chez Gallimard

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 24 janvier à l'Alliance Française

► Réservation en ligne disponible 15 jours avant la date d'enregistrement, à 7h sur le site de la Maison de la Radio (places gratuites)

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.