Les critiques : Michel Ciment (Positif), Danièle Heymann (Marianne), Alain Riou (Nouvel Observateur) et Emmanuel Burdeau (Cahiers du cinéma) Les films : « Cause toujours ! », Jeanne Labrune, « Je suis un assassin », Thomas Vincent, « Assassination tango », Robert Duvall, « Mon père est ingénieur », Robert Guédiguian, « Le soleil assassiné », Abdelkrim Bahloul, « Le village », M. Night Shyamalan. Le générique du Masque : "Romances sans paroles" de Mendelssohn, par Daniel Barenboïm (DG).

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.