Qu'ont pensé les critiques du "Masque" de "L’île aux chiens" de Wes Anderson, "Place publique" d'Agnès Jaoui, "Kings" de Deniz Gamze Ergüven, "The Third Murder" de Hirokazu Kore-Eda, "Mes provinciales" de Jean-Paul Civeyrac, "Nico, 1988" de Susanna Nicchiarelli, "Taxi 5" de Franck Gastambide ?

Qu'aller voir au cinéma cette semaine ? (image extraite de "Lîle aux chiens" de Wes Anderson)
Qu'aller voir au cinéma cette semaine ? (image extraite de "Lîle aux chiens" de Wes Anderson) © Twentieth Century Fox

Pour en parler, Jérôme Garcin s'est entouré d'Eric Neuhoff (Le Figaro), Michel Ciment (Positif), Sophie Avon (Sud-Ouest), et Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles).

► A noter que les différents avis échangés autour des films critiqués au Masque et la Plume sont à retrouver ici

« L’île aux chiens », de Wes Anderson

L’île aux chiens, c’est un film d’animation en stop motion signé Wes Anderson, le cinéaste du Grand Budapest Hotelet de Moonrise Kingdom, avec, en VO, les voix de Bryan Cranston, Edward Norton, Scarlett Johansson, Jeff Goldblum et, en VF, celles de Vincent Lindon, Romain Duris,  Mathieu Amalric, Yvan Attal, Daniel Auteuil, Isabelle Huppert, Louis Garrel, Léa Seydoux ou encore Jean-Pierre Léaud

Ça se passe au Japon, où sévit une terrible grippe canine. Le maire tyrannique de Megasaki, qui n’aime que les chats, décide alors d’expédier tous les chiens dans une île qui était une décharge publique et va devenir une fourrière géante. Spots, le premier clebs à être banni est celui du neveu et pupille du maire, Atari, 12 ans, qui va partir en avion pour le chercher sur l’île. 

C’est le début d’une fable futuriste, allégorique et très mordante, accompagnée par la musique d’Alexandre Desplat et portée par l’amour que porte Anderson au cinéma japonais. 

France Inter est partenaire de L'île aux chiens de Wes Anderson

« Place publique », d'Agnès Jaoui

Le nouveau film d’Agnès Jaoui, avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker, Kévin Azaïs. 

Une productrice de télé (Léa Drucker) organise une soirée de crémaillère dans sa très chic et très vaste maison de campagne, à 35 minutes près de Paris. Il y a là son présentateur vedette, mais sur le déclin, alias Castro (Jean-Pierre Bacri), qui s’est fait le look de Thierry Ardisson avec lunettes noires et moumoute fauve. Il y a aussi l’ex de Castro et la sœur de Léa Drucker, une gauchiste pure et dure qui passe la soirée à faire signer des pétitions, c’est Agnès Jaoui. Et encore Kévin Azaïs en chauffeur de Castro, la belle Héléna Noguerra, l’excellent Olivier Broche, Sam Karmann, très furtif, et, dans le rôle d’une vedette des réseaux sociaux, Mister V, Yvick Letexier. Soit une quinzaine de personnages, mais sans les répliques du Goût des autres ni le Sens de la fête de Nakache et Tolédano... 

« Kings », de Deniz Gamze Ergüven  

Kings, c’est le deuxième film de la Franco-turque Deniz Gamze Ergüven, à qui on doit le très remarqué Mustang, mais aussi son premier film américain, avec Halle Berry et Daniel Craig

En 1992, à Los Angeles, une mère de famille noire (Halle Berry), dont on ne compte plus les enfants, va trouver de l'aide auprès d'un voisin blanc qui vit reclus (Daniel Craig), au moment où éclatent dans le quartier noir de la ville les émeutes provoquées par le verdict de l'affaire Rodney King - les quatre policiers, qui avaient passé à tabac ce jeune afro-américain, furent acquittés. 

« The Third Murder », d'Hirokazu Kore-Eda

The Third Murder, du Japonais Hirozaku Kore-eda, dont on annonce déjà le film suivant, Shoplifters, en compétition officielle à Cannes. 

Avec Masaharu Fukuyama dans le rôle de l’avocat Shigemori, chargé de défendre Misumi (Koji Yakusho), qui est lourdement accusé de vol et d’assassinat. Misumi, qui a avoué avoir explosé le crâne de son patron à la clé à molette, a déjà purgé une peine de prison pour meurtre 30 ans plus tôt. Bref, l’issue du procès semble pliée, on voit mal comment Misumi pourrait échapper à la peine de mort, dont je rappelle qu’elle s’applique toujours au Japon et par pendaison. Mais au fil de l’enquête, et de leurs rencontres au parloir, l’avocat doute de plus en plus de la culpabilité de son client. 

Un film de deux heures à la mise en scène blafarde. Très loin des chroniques familiales auxquelles nous avait habitué le réalisateur de Tel père, tel fils et de Nobody Knows.

« Mes provinciales », de Jean-Paul Civeyrac

Mes provinciales, c’est un long film (2h15) dans un noir & blanc très "Nouvelle Vague", de l’écrivain et cinéaste Jean Paul Civeyrac. 

Avec Andranic Manet dans le rôle d’Etienne, ce jeune Lyonnais "monté à Paris", comme on disait alors, pour suivre des études de cinéma à la Sorbonne. Il y rencontre des cinéphiles aux goûts tranchés et définitifs. Éloigné de sa petite amie lyonnaise, il fait aussi dans la capitale son apprentissage amoureux, ce que Flaubert appelait l’éducation sentimentale. Avec aussi Corentin Fila, révélé dans Quand on a 17 ans de Téchiné, dans le rôle de l’intransigeant Mathias, leader du petit groupe cinéphile, Nicolas Bouchaud en prof bienveillant, Jean-Sébastien Bach appelé à rythmer chaque scène, et, en ombre portée, les saints patrons Eustache, Bresson, Garrel, Rohmer

Un film où on cause beaucoup, où on s’enflamme pour tel ou tel cinéaste, où on cite Novalis, Nerval, sans oublier évidemment d’invoquer Les Provinciales de Pascal...

« Nico, 1988 », de Susanna Nicchiarelli

Nico, 1988, c’est, par Susanna Nicchiarelli, le biopic de Christa Päffgen, alias Nico, la chanteuse du Velvet et l’égérie de Warhol

Avec Trine Dyrholm dans le rôle-titre d’un film bref (1h30) qui s’attache aux dernières années,  très vagabondes, de celle qui s'autodétruit méthodiquement et va mourir en 1988, à 49 ans, d'une hémorragie cérébrale après avoir fait une chute de vélo à Ibiza.

« Taxi 5 », de Franck Gastambide 

Taxi 5, de Franck Gastambide, le cinquième opus de la série marseillaise, coscénarisé et coproduit par Luc Besson, sans Sami Nacéri, mais avec Franck Gastambide, Malik Bentalha, Bernard Farcy, qui a explosé le box-office dès sa sortie.

Les conseils

Prochain enregistrement le jeudi 3 mai

Vous souhaitez assister au Masque et la Plume ? Les dates et programmes des prochains enregistrements sont indiqués ici (places gratuites)

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.