Pour assister à l'émission, présentez-vous à la porte B de Radio-France vers 19h. L'entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Pour les groupes de plus de 10 personnes, réservez au 01 45 25 10 45.

Prochain enregistrement: 23 août.

dessin de W.Kentridge pour la 66 ème affiche du Festival d'Avignon
dessin de W.Kentridge pour la 66 ème affiche du Festival d'Avignon © Radio France

Les critiques

Armelle Héliot (Figaro).

Odile Quirot (Nouvel Observateur).

Gilles Costaz (Politis).

Vincent Josse (France Inter).

Jacques Nerson (Valeurs actuelles).

Les pièces

La Nuit tombe, de Guillaume Vincent

(Pénitents Blancs).

Plage ultime, de Séverine Chavrier (Lycée Mistral).

W/GB84, de Jean-François Matignon (Chartreuse de Villeneuve).

Les anneaux de Saturne, de Sebald/Katie Mitchell (Aubanel).

Rachel, Monique, de Sophie Calle (Célestins).

Centenaire Jean Vilar : expo + lettres à sa femme (Maison Jean Vilar).

33 tours et quelques secondes, de Lina Saneh et Rabih Mroué (Saint-Joseph).

Les conseils

Vincent Josse: Expo Pour la première et la dernière fois, de Sophie Calleaux (Rencontres d'Arles, chapelle Saint-Martin du Méjan).

Gilles Costaz: Tour de piste, de Christian Giudicelli, mis en scène de Jacques Nerson avec Stéphane Hillel (Les Corps Saints, puis à Paris le 2/10 aux Déchargeurs).

Jérôme Garcin : Hitch, d'Alain Riou et Stéphane Boulan (Théâtre du Balcon).

Armelle Héliot: Riviera, d'Emmanuel Robert-Espalieu, ms Gérard Gélas (Le Chêne Noir).

Odile Quirot: Marsiho, d’après André Suares, avec et ms Philippe Caubère (Théâtre des Carmes).

Jacques Nerson: Les soliloques de Mariette, d'après Belle du Seigneur d'Albert Cohen, ms Anne Quesemand (Les Ateliers d'Amphoux).

lien image dossier jean vilar artisan du théâtre
lien image dossier jean vilar artisan du théâtre © Radio France

Evénement(s) lié(s)

Festival d'Avignon 2012

Les liens

La Maison Jean Vilar en Avignon « La Maison Jean Vilar permet à tous ceux qui le souhaitent d'accéder à la connaissance de Vilar, de son projet, de ses expériences, de ses luttes et à travers elles, finalement, toutes les démarches de la décentralisation artistique et culturelle à travers la France de ces cinquante dernières années. Elle regroupe toutes les sources scientifiques que peut mettre à notre disposition la Bibliothèque nationale. Ne peut-on pas à partir de là, arriver à un lieu privilégié de réflexion permanente sur les problèmes de la culture aujourd'hui ? » Paul Puaux, novembre 1979

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.