Les critiques Sophie Avon (Sud-Ouest), Pierre Murat (Télérama) et Xavier Leherpeur (7e Obsession) commentent le palmarès des films français et étrangers dont le prix revient respectivement à François Ozon pour "Grâce à Dieu" et Joon-ho Bong pour "Parasite" !

Le 30e prix des auditeurs du Masque & la Plume est décerné à
Le 30e prix des auditeurs du Masque & la Plume est décerné à © Getty / Thorsten Gast / EyeEm

En présence du lauréat du film français, voici les résultats du vote des auditeurs du Masque & la Plume : 

Lauréat du Prix des Auditeurs des films français

1 - « Grâce à Dieu » de François Ozon

LIRE AUSSI ► Francois Ozon répond aux questions et aux commentaires des critiques du Masque & la Plume 

LIRE AUSSI ► La critique du film à sa sortie au cinéma

Pierre Murat : "C'est un film inégal. La première partie est moyenne, la deuxième formidable et la troisième un peu putassière. C'est intéressant, mais pas plus que ça".

Sophie Avon : "C'est un cri de colère et d'amour et je pense que c'est ça qui a emporté le public. Moi aussi, j'ai des réserves sur le film, mais je trouve qu'il a un souffle romanesque. C'est un film aussi avec un souffle épique qui, appliqué à cette histoire, fonctionne très bien.

Pierre Murat : "Ce n'est pas le meilleur Polanski, mais c'est un film qui est tout à fait sobre. C'est un suspense de bureau très, très bien interprété".

Sophie Avon : "C'est un film très français, s'il y a une chose qui m'a frappée, je trouve que Polanski montre très bien, c'est la façon dont l'écrivain a confiance dans ses mots qui sont du côté de la vérité et qui vont faire surgir la vérité".

Xavier Leherpeur : "Formellement, c'est quand même un film remarquablement filmé, mis en scène et écrit en dehors des polémiques, il faut le rappeler".

Pierre Murat : "J'aime beaucoup Céline Sciamma, mais c'est son moins bon film".  

Sophie Avon : "C'est splendide,  à sa mesure, le film est d'une façon une réponse à l’origine du monde de Courbet".

Xavier Leherpeur : "Je trouve que c'est un film magistral".

Pierre Murat : "C'est très, très bien. Très belle mise en scène et Roschdy Zem est formidable. C'est un renouvellement pour Desplechin". 

Sophie Avon : "On a l'impression qu'en vieillissant, Desplechin va vers la douceur, la compassion, vers l'empathie et s'il y a une lumière dans le film, c'est vraiment l'humanité des personnages, y compris les meurtrières". 

Sophie Avon : "Sur une trame qui est assez peu engageante (c'est une enquête de l'administration sur les associations avec des cas difficiles), chapeau : ils arrivent vraiment à faire un film très beau, qui tire vers le haut et qui, en plus, est réjouissant".  

Xavier Leherpeur : "Je trouve que c'est un succès totalement mérité parce qu'il y a une qualité d'écriture, une qualité d'écoute et une qualité de regard qui s'incrustent dans la "comédie" , puisque c'est un Feel Good Movie avec beaucoup d'intelligence et de délicatesse. Ils sont très très doués". 

Xavier Leherpeur : "Un film remarquable qui est pour moi un des grands films de l'année. J'ai adoré son principe, son postulat, son surréalisme. C'est drôle, piquant, et libre".

Pierre Murat : "Tout petit, surtout par rapport aux précédents [mais] Chiara Mastroianni y est très bien".

Sophie Avon : "Je trouve que c'est une usine à gaz, il vampirise par ses artifices tout ce qu'il peut y avoir de sensible dans le film". 

Pierre Murat : "C'est un film méchant et ça fait du bien dans cet océan de gentillesses qui nous entourent. Une Fanny Ardant vulgaire (mais volontairement vulgaire) et avec des acteurs qui sont très bien".

Xavier Lehrepeur : "Magnifique. Je suis ravi que les auditeurs de France-Inter aient placé si bien le Dumont. J'avais été très déçu par le premier Jeanne qui était quand même très embarrassant sur la petite enfance de Jeanne d'Arc. Et là, sur les procès, c'est absolument magistral. Il y a la bande originale signée par Christophe qui est quelque chose de sublime, vraiment osé. Vive le cinéma pour ça !" 

Sophie Avon : "C'est une épure ce film. C'est vraiment très beau".  

Pierre Murat : "C'est ce qu'a fait de mieux Bruno Dumont depuis pas mal de temps".  

Pierre Murat : "Joli film, avec de beaux dialogues, un tout petit peu moins prometteur que le premier film que Nicolas Pariser avait fait il y a trois ans (Le grand jeu)". 

Sophie Avon : "J'ai des réserves sur la fin qui, effectivement, n'est peut-être pas à la hauteur de ce qu'il promet, mais c'est quand même un film passionnant sur un sujet tel que la politique, assez peu visité par le cinéma. Et vraiment, il le fait avec une finesse d'exploration, une intelligence qui sont assez passionnantes".

► Suivent dans l'ordre ►

11 - « J'ai perdu mon corps », Jeremy Clapin

12 - « Le Chant du loup », Antonin Baudry

13 - « Proxima », Alice Winocour

14 - « Gloria Mundi », Robert Guédiguian

15 - « Ceux qui travaillent », Antoine Russbach

16 - « Edmond », Alexis Michalik

17 - « Le Daim », Quentin Dupieux

18 - « Une intime conviction », Antoine Raimbault

19 - « Les Invisibles », Louis-Julien Petit

20 - « Atlantique », Matti Diop

21 - « Seules les bêtes », Dominik Moll

22 - « High Life », Claire Denis

23 - « Celle que vous croyez », Safy Nebbou

24 - « Nos vies formidables », Fabienne Godet

Films étrangers 

  • 1 - « Parasite », Joon-ho Bong

À la première place, loin devant tous les autres. 1,7 million d'entrées en France. Une comédie noire et sociale, drôle et cruelle, où l'on voit une famille en détresse et au chômage intégrer la belle villa d'une famille richissime. 

Quel bon choix ont fait nos auditeurs !

- Jérôme Garcin

La critique du film

Xavier Leherpeur : "Excellent, formidable ! C'est un des plus grands cinéastes coréens du moment et un des plus grands cinéastes au monde depuis notamment Memories of Murder avec lequel on l'avait découvert. Il ne m'a jamais déçu, il m'a toujours emballé. Et je suis ravi que cette Palme d'or et ce succès public extraordinaires parachèvent ce début de carrière !"

Xavier Leherpeur : "C'est un grand film. On se souviendra du papier qu'avait signé Daniel Heymann. C'est le moment de lui faire un petit coucou au passage : elle a écrit un papier absolument magnifique dans "Bande à part", sur le film. Elle connaissait très bien l'œuvre d'Almodovar. Effectivement, c'est un des plus beaux films de Pedro Almodovar à ce jour, un des plus bouleversants. À la fin on pleure".

Pierre Murat : "Eh bien ça nous raconte que le racisme, ce n'est pas bien et puis ça le dit très clairement (comme si ça n'était pas évident…)

Sophie Avon : "Certes, mais le film est quand même drôle et je trouve que Viggo Mortensen n'a pas ce rôle par hasard. Mais on est d'accord, il ne mérite peut-être pas une si belle place dans le palmarès…"

Pierre Murat : "Bravo d'avoir choisi ce film. Bravo aux auditeurs !"

Sophie Avon : "C'est magnifique, c'est une élégie qui console avec une délicatesse de composition, c'est sublime et c'est vraiment très, très beau".

Xavier Leherpeur : "C'est un grand grand film. Je suis ravi que les auditeurs le place si haut parce que le film n'a pas si bien marché que cela en salle, ça dure trois heures et c'est un des grands films de l'année bien sûr !"

Xavier Lehrpeur a préféré jouer l'ironie : "C'est très bien ! C'est un film très subtil, très délicat, d'intelligence absolue, avec un vrai point de vue, vraiment, vraiment, qu'est-ce que j'aime ça ! Ça, c'est un film pour les non-comprenants, ça pense à tout le monde"…

Sophie Avon : "Merveilleux. Adorable. Délicat. Hilarant. J'adore, je trouve que c'est un très grand Woody Allen".

Xavier Leherpeur : "Un très bel hommage à la comédie new-yorkaise, à la comédie romantique, à la comédie américaine, avec des acteurs absolument formidables (à l'exception d'Elle Fanning qui en fait tout un peu trop)". 

Pierre Murat : "Très très joli film et moi qui ne suis pas un fan absolu de Timothée Chalamet, je le trouve éblouissant".

Sophie Avon : "Je n'aime pas du tout. Je n'aime pas l'idée d'assujettir comme ça un film à un fait divers et de jouer sur cette façon de transformer la réalité. Je trouve que les seules choses bien dans le film, c'est tout ce qui est du domaine de la réalité attachée à Brad Pitt, parce que lui est très bien".

Pierre Murat : "Une fin absolument absurde, on n'a pas le droit de prendre un fait divers encore récent et de le traiter de la façon dont il le fait. Je trouve ça absolument détestable".

Xavier Leherpeur : "Ah non, moi, je suis très lâche. Je m'en suis pris plein la tête sur les réseaux sociaux parce que j'avais dit que c'était une bouse… Donc, si je recommence.... Je trouve ça horrible du début jusqu'à la fin tant sur le fond que sur la forme". 

Pierre Murat : "Il a fait mieux, c'est un peu bavard, un peu lourd, ce n'est pas très, très intéressant". 

Sophie Avon : "C'est un grand film, on y trouve à la fois une méditation sur la condition des hommes, le temps qui passe et en même temps c'est la Cosa Nostra. C'est un film factuel que je trouve très beau".

Xavier Leherpeur : "C'est un des meilleurs films de l'année. C'est comment réinventer le biopic en ne tombant pas dans les pièges justement explicatifs et en ayant un vrai point de vue". 

Xavier Leherpeur : "Il a fait mieux, il enfonce un peu les portes ouvertes. C'est toujours sympathique, mais on l'a connu plus en forme."

Sophie Avon : "Il en rajoute un peu dans la victimisation, c'est vrai. Mais en même temps, sur l'ubérisation de notre société moderne, je le trouve assez aigu". 

Pierre Murat : "C'est un film formidable, un des plus beaux de l'année. A la fois spectaculaire et métaphysique".

Sophie Avon : "Et en même temps, c'est un film d'aventures et une recherche du père… Il y a tout dans ce film".

Xavier Leherpeur : "C'est un vrai questionnement sur la figure du père et de Dieu, un film d'une grande maturité et d'une beauté formelle absolue"

► Suivent dans l'ordre ►

11 - « Martin Eden », Pietro Marcello

12 - « L'œuvre sans auteur », Florian Henckel von Donnersmarck

13 - « Les Eternels », Jia Zhangke

14 - « El reino », Rodrigo Sarogoyen

15 - « La Flore », Mariano Llinás

16 - « An elephant still sitting », Hu Bo

17 - « Viendra le feu », Oliver Laxe

18 - « La favorite », Yórgos Lánthimos

19 - « The reports on Sarahand Saleem », Muayad Alayan

20 - « Bohemian Rhapsody », Brian Singer

Prochain enregistrement le jeudi 27 février

Au programme des livres avec les critiques Patricia Martin (France Inter), Olivia de Lamberterie (Elle), Jean-Claude Raspiengeas (La Croix) et Arnaud Viviant (Transfuge)

« Le pays des autres », Leila Slimani (Gallimard)
« Les services compétents », Iegor Gran (POL)
« La mère morte », Blandine de Caunes (Stock)
« Lake success », Gary Shteyngart (L’Olivier)
« Une machine comme moi », Ian McEwan (Gallimard)

Et du cinéma avec les critiques Sophie Avon (Sud-Ouest), Pierre Murat (Télérama), Nicolas Schaller (Obs) et Charlotte Lipinska (Vogue)

« Le cas Richard Jewell », Clint Eastwood
« Lettre à Franco », Alejandro Amenabar
« Dark Waters », Todd Haynes « Judy », Rupert Goold « L’état sauvage », David Perrault
« Mes jours de gloire », Antoine de Bary
« La danse du serpent », Sofia Quiros Ubeda

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.